Investir En Tunisie

Tunisie : deux mégaprojets à Mahdia

Sur le court et le moyen termes, la région de Mahdia porte des espoirs en direction de deux grands projets qui sont de nature à donner une nouvelle impulsion au tourisme dans la région.

Le premier projet sera établi dans la zone de Ben lyadah qui fait l’objet d’une négociation avancée entre la Tunisie et le groupe d’investissement Qatari « Diar El Qataria ». Ce projet qui s’étend sur une superficie de 140 hectares, abritera une station touristique intégrée avec en plus un parcours de golf et une marina. Autre zone d’extension, celle de Guedahbna dont les travaux d’aménagement débuteront, en octobre prochain, par l’Agence foncière touristique, AFT.
Ces nouvelles ont été annoncées samedi 07 juillet 2012, lors de la célébration de la fête de la mer, en présence du ministre du Tourisme, Elyes Fakhfakh.
Les professionnels de Mahdia ont étalé le nombre de défaillances et d’insuffisances : forte saisonnalité, endettement, défaillance au niveau de la qualité de l’environnement physique, mauvaise qualité de services, manque de personnel qualifié, mauvais état de l’infrastructure routière et difficultés au niveau de l’accessibilité de la région.
Ils ont en outre déploré le fait qu’un transfert de touristes entre l’aéroport d’Enfidha et Mahdia dure plus de trois heures. Anormal, souligne M. Fakhfakh, qui précise que les négociations portant sur l’Open Sky vont reprendre prochainement avec l’union Européenne : « Cette échéance se doit être accompagnée par d’autres démarches non moins importantes comme la maîtrise de l’outil Internet par les opérateurs du secteur eux- mêmes et l’attractivité du produit touristique ».
En ce qui concerne l’endettement, le ministre a précisé que la solution proposée par la Banque mondiale et la Banque centrale de la Tunisie sera soumise dans dix jours à l’examen d’un conseil ministériel.
Au cours des six premiers mois de 2012, la région de Mahdia a reçu plus de 92 000 touristes, soit une évolution de 80% par rapport à 2011 et un écart négatif de 5% par rapport à la même période de 2010.

M.Kh

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More