Investir En Tunisie

Maîtrise des dépenses : la Tunisie épargnera 35 millions de dinars en 2014

Lors de son passage lundi 5 mai 2014 sur Express FM, le ministre de l’Economie et des Finances, Hakim Ben Hammouda, est revenu sur la série de mesures prises, lors du dernier conseil ministériel, afin de diminuer les dépenses publiques.

M. Ben Hammouda a expliqué qu’il s’agit de mesures qui visent à comprimer les dépenses de l’Etat et réaliser des économies budgétaires et énergétiques.
Il a cité l’exemple de la réduction de 10% sur les salaires des ministres et secrétaires d’État et de toute personne ayant le rang et les avantages d’un ministre ou d’un secrétaire d’État. « Cette mesure, a-t-il dit, entre en vigueur à partir du mois de juin prochain et durera jusqu’au mois de décembre, soit la fin du mandat de l’actuel gouvernement ».
Il a, en outre, indiqué que même les hauts cadres de l’Etat sont invités à participer à la souscription dans l’emprunt national à hauteur de 10% de leurs salaires, mais cette mesure reste optionnelle.
Le ministre des Finances a, par ailleurs, affirmé que les voitures de fonction ne seront plus accordées aux fonctionnaires, à partir du mois de juin aussi. Il a expliqué que ces voitures ont été inventoriées et seront cessibles à leurs utilitaires, s’ils les désirent à hauteur de l’argus -20%, affirmant qu’ils seront prioritaires dans leurs ventes.
Concernant les bons d’essence octroyés aux fonctionnaires, il a précisé qu’ils seront totalement annulés et seront remplacés par des primes de 500 dinars par mois, auxquelles s’ajoutent les primes de frais d’entretien des voitures d’un montant de 700 dinars.
Ainsi, l’Etat aura évité à dépenser pas moins de 35 millions de dinars en 2014. « Ce montant augmentera, en 2015 et 2016, puisque l’Etat n’achètera plus de voitures et aura ainsi évité de déverser le montant y relatif », a-t-il ajouté.
M. Ben Hammouda a également précisé que les restrictions décidées concernant les voitures de fonction ne concerneront que les hauts cadres ayant des postes permanents et n’inclura donc pas les ministres, secrétaires d’Etat, gouverneurs et autres postes ponctuels.

M.Kh

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More