Investir En Tunisie

L’aéroport de Tabarka sera exploité par une société américaine

L’aéroport de Tabarka-Aïn Draham sera prochainement exploité par une société américaine pour le fret et le transfert d’avions.
“L’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports -OACA-, relevant du ministère des Transports, s’apprête à signer un accord avec la société américaine, en vertu duquel elle exploitera l’aéroport de Tabarka comme zone de fret et de transfert”, a déclaré le ministre des Transports Anis Ghedira lors d’une visite à l’aéroport Tabarka-Aïn Draham.

Une partie de l’aéroport sera réservée à la transformation des avions de transport des passagers (commerciaux) en avions de fret, a-t-il expliqué, ajoutant que des vols réguliers entre les Etats-Unis d’Amérique et l’aéroport international Tabarka-Aïn Draham seront ultérieurement programmés.

L’objectif d’un tel accord est de rouvrir l’aéroport, fermé depuis plusieurs années, et d’alléger les charges de maintenance et d’entretien qui coutent annuellement à l’Etat plus de 7 millions de dinars, a encore souligné le ministre.

Il permettra également, a-t-il indiqué, de recréer une dynamique qui garantisse la pérennité de l’aéroport, en attendant de voir le tourisme redécoller.

Le président directeur général de l’OACA, Khaled Chelli, a nié que des parties aient refusé de relancer l’aéroport de Tabaka-Aïn Draham pour des considérations régionaliste, sectorielle ou financières, affirmant que “l’Etat n’a aucun intérêt à ce que l’aéroport reste fermé”.

“La crise du secteur du tourisme est la principale cause de la situation actuelle de l’aéroport de Tabarka”, a-t-il dit, mettant l’accent sur l’impératif d’élaborer une stratégie pour vendre le produit local aux touristes étrangers.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More