André Lotterer décroche la deuxième place et signe le meilleur résultat de la saison pour Porsche

Après une cinquième manche difficile disputée samedi à Valence (Espagne), l’écurie TAG Heuer Porsche de Formule E a rebondi avec la manière dès le lendemain pour la sixième épreuve. André Lotterer y a décroché la deuxième place au volant de la 99X Electric no 36, signant ainsi le meilleur résultat de Porsche cette saison.

Le pilote remporte ainsi ses premiers points et offre à l’écurie son deuxième podium de la saison après la troisième place de son coéquipier Pascal Wehrlein obtenue lors de la quatrième manche à Rome (Italie). Pour sa deuxième participation à la toute première compétition de voitures électriques, le team de Formule E TAG Heuer Porsche pointe à la sixième place du classement des équipes.

Amiel Lindesay, directeur des opérations pour la Formule E pour le team TAG Heuer Porsche, a salué la performance intelligente et efficiente d’André Lotterer pour améliorer sa position au classement : « C’est un résultat fantastique pour l’équipe et pour André, bien entendu. Jusqu’à présent, il vivait une saison compliquée, mais il a livré aujourd’hui une performance intelligente et efficiente. Je suis certain que nous parviendrons à maintenir ce niveau de performance pour les prochaines courses. »

Cinquième manche
La course s’est déroulée sur une piste détrempée et a été interrompue à cinq reprises par la voiture de sécurité, un record. Pascal Wehrlein a terminé l’épreuve au stand en raison d’une avarie technique, mettant ainsi un terme à sa série de résultats dans les points. Avant cette course, il était le seul pilote à avoir gagné des points dans chaque épreuve de la saison. Après son départ en cinquième position, Pascal Wehrlein a livré une bonne performance, mais a dû rentrer aux stands avant l’arrivée en raison d’un problème technique.

Pascal Wehrlein, pilote d’usine Porsche (no 99) : « La journée avait bien commencé. Nous étions satisfaits de nos qualifications et nous nous sommes montrés performants dès l’entame de la course. J’ai réussi à gagner plusieurs places au classement, ce qui m’a permis de prendre la sixième position vers la fin de l’épreuve, mais j’ai malheureusement dû rentrer au stand avant l’arrivée. »

Son coéquipier André Lotterer a également été contraint à l’abandon après une entame prometteuse où il a manqué la Super Pole de deux centièmes de seconde seulement après l’imposition de pénalités faisant remonter deux concurrents devant lui au classement. Durant la course, le pilote a été à l’origine d’une collision au premier tour et a écopé d’une pénalité « drive-through » qui l’a relégué en bas du classement. Bien qu’il ait réussi à regagner quelques places dans la dernière phase de la course, il a dû abandonner après une sortie de piste consécutive à une collision.

André Lotterer, pilote d’usine Porsche (no 36) : « J’avais réussi à décrocher la cinquième position sur la grille, mais malheureusement, je n’ai pas pu éviter la collision avec Sébastien (Buemi) au premier tour. J’ai pu reprendre la course, mais j’ai dû abandonner en raison d’un problème de freins. »

Pour Amiel Lindesay, les collisions au début de la course et un problème de freins ont fait perdre de précieux points à l’équipe. « Nous avons livré une bonne performance en matière de vitesse et de gestion de l’énergie. Les deux voitures ont subi des avaries techniques au niveau des freins à environ cinq minutes du terme. Ce fut une épreuve compliquée pour nous. »

Sixième manche
Contrairement à la cinquième manche, les pilotes ont attaqué la sixième épreuve de la saison sous le soleil. André Lotterer a signé le deuxième meilleur temps des qualifications pour la Super Pole, mais s’est retrouvé relégué en P5 pour avoir été à l’origine d’une collision dans l’épreuve de samedi. Étant parmi les premiers à avoir passé les qualifications, Pascal Wehrlein n’a pas bénéficié du séchage rapide de l’asphalte, et s’est ainsi retrouvé en 12e position sur la grille. Sa course a été émaillée de difficultés techniques, mais s’est déroulée sans incident majeur, et il a franchi la ligne d’arrivée à la 18e place.

Amiel Lindesay : « Après une bonne performance lors des qualifications, Pascal a subi des problèmes d’équilibrage. Nous mènerons une analyse technique pour lui permettre de revenir à son meilleur niveau à Monaco. »

Pascal Wehrlein : « C’était une course difficile. Nous ne savons pas exactement pourquoi, et nous devons encore analyser les données. En tout cas, je n’étais pas en mesure d’attaquer sur l’ensemble de la course. J’ai hâte de reprendre la compétition à Monaco. »

Quant à André Lotterer, il a adopté une approche prudente dès l’entame de l’épreuve, sacrifiant deux places avant de remonter progressivement au classement avec une grande maturité pour s’arroger la troisième place, qu’il a conservée jusqu’à l’arrivée. À la suite d’une pénalité de cinq secondes infligée au deuxième, il a finalement été promu en deuxième position.

André Lotterer : « Je suis ravi d’avoir décroché le podium et de ramener enfin des points. Nous avons mérité ce résultat en tant qu’équipe. Nous avons montré que nous pouvons livrer une performance de haut niveau. Nous avons toujours réussi de bons temps au tour, mais cette fois, nous avons prouvé que nous pouvons également gérer l’énergie de manière efficiente. »

La septième manche du Championnat du monde ABB de Formule E de la FIA se déroulera le 8 mai dans les rues historiques de Monte-Carlo à l’occasion du E-Prix de Monaco.

Code refrech Site :