RSF : la Tunisie perd une place dans le classement mondial de la liberté de la presse

La Tunisie est passée de la 72e à la 73e place dans le classement mondial de la liberté de la presse au titre de 2021, établi par Reporters Sans Frontières (RSF) et présenté, ce mardi, au cours d’une conférence de presse à Tunis. Le classement concerne 180 pays.

Il s’agit du premier recul de la Tunisie depuis la révolution de 2011. D’après le rapport, le climat de travail des journalistes et des médias s’est nettement détérioré en Tunisie, particulièrement pendant la crise sanitaire, provoquée par le coronavirus.

« Les parlementaires et les politiciens d’extrême droite n’hésitent plus à s’en prendre ouvertement aux acteurs des médias. Les députés d’extrême droite ont un discours de haine envers l’instance de régulation de l’audiovisuel (Haica) et les violences contre les journalistes perdurent », avertit RSF dans le même rapport.

A cela s’ajoutent, des nominations « parachutées » à la tête des médias publics et un financement « suspect » des médias privés.

De manière générale, la Tunisie fait figure d’exception dans ce classement marqué cette année par une régression de la liberté de la presse dans plusieurs pays, y compris les pays démocratiques.

Malgré des réformes retardées dans le secteur médiatique, la Tunisie est la mieux classée en Afrique du Nord “.

Elle devance ainsi le Maroc (136e) et l’Algérie qui enregistre la plus forte baisse dans la région (146e).

Cependant, ajoute le rapport, le nouveau cadre légal relatif au secteur médiatique peine à voir le jour depuis quelques années, et le climat de travail des journalistes et des médias s’est sensiblement détérioré, ces deux dernières années.

Pour la cinquième année consécutive, la Norvège est classée au premier rang, même si les médias ont mis en exergue un manque d’accès aux informations publiques sur la pandémie de covid-19.

La Finlande conserve sa place de deuxième, tandis que la Suède (3e, +1) retrouve sa place de troisième, perdue l’année dernière au profit du Danemark (4e, -1).

L’édition 2021 du Classement confirme donc une forme de “domination nordique” ou, sous un angle moins concurrentiel, de “modèle nordique”.

A noter que la Tunisie avait occupé la 72 e place en 2020 et en 2019, la 96ème place en 2016, la 126ème en 2015, la 133ème place en 2014 et la 138ème place en 2013.

Code refrech Site :