La BERD octroie un prêt de 300 millions d’euros à la STEG

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) met en place un programme de financement de 300 millions d’euros à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) pour maintenir la stabilité du secteur de l’énergie en Tunisie pendant la pandémie de coronavirus sur le moyen terme.

En effet, ce programme permettra à la STEG de mettre en œuvre une feuille de route ambitieuse pour la réforme des entreprises et du climat qui ancrera le passage vers une entreprise plus durable et gérée plus efficacement.

Le programme se compose de deux mécanismes. Le premier, d’un montant de 100 millions d’euros, vise à une stabilisation immédiate dans le cadre du Programme d’appui des infrastructures essentielles de la BERD. Le deuxième, d’un montant maximal de 200 millions d’euros, aidera à financer les engagements à court et à moyen terme de la STEG.

En outre, l’Union européenne accorde une subvention à des fins d’investissement d’un montant maximal de 20 millions d’euros pour financer la mise en œuvre d’un système de planification des ressources de l’entreprise, une étape nécessaire pour la modernisation de la STEG.

Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) octroie une subvention de plus de 400 000 euros, au titre du programme de transfert de technologies environnementales de la BERD, axé sur la promotion d’investissements dans le traitement des eaux usées et le recyclage.

Le programme de financement s’accompagnera d’une feuille de route détaillée dans une perspective de réforme et de durabilité énergétique, l’objectif étant d’améliorer la gouvernance d’entreprise et climatique au sein de la société, par une meilleure gestion financière et la promotion de l’inclusion afin de favoriser l’égalité des chances et l’évolution de carrière des femmes et des jeunes.

La feuille de route prévoit, entre autres, un ensemble complet de mesures de coopération technique et des dons à des fins d’investissement de 2,5 millions provenant de l’Union européenne, 75 000 euros du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), 1,2 million du Secrétariat d’État à l’Économie de la Suisse (SECO), 140 000 euros du Fonds multidonateurs de la BERD pour la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen (SEMED) (Allemagne, Australie, Espagne, Finlande, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède et Taipei, Chine) et 200 000 euros du Fonds spécial des actionnaires de la BERD.

La STEG est la société d’utilité publique nationale d’électricité et de gaz en Tunisie. Créée en 1962, elle produit et distribue de l’électricité et du gaz naturel. Sa participation à la chaîne de valeur du gaz se limite à la distribution de gaz et à la production énergétique dans des centrales alimentées au gaz. La STEG est aussi le seul acheteur de sources d’énergies renouvelables privées dans le pays.

La BERD soutient la décarbonation du secteur énergétique tunisien par l’introduction de solides mesures de gouvernance climatique, un engagement pour la mise en œuvre de politiques destinées à encourager les programmes solaires et éoliens et le renforcement de l’assise financière de la STEG.

Depuis le début de ses opérations en Tunisie en 2012, la BERD a investi près de 1,2 milliard d’euros répartis sur 52 projets à travers le pays, à la fois dans les secteurs privé et public.

Code refrech Site :