Covid-19 : 47% des entreprises tunisiennes ont fermé leurs portes

Face à cette situation inédite du Covid-19, les entreprises Tunisiennes se trouvent aujourd’hui confrontées à des difficultés de pérennité, notamment au niveau de décisions à entreprendre par rapport aux salariés qui se sont trouvés à leurs tours menacés suite à une décision administrative de fermeture sans précision de délai.

Ces entreprises impactées de plein fouet par le contexte actuel et dont les difficultés financières se sont accrues peuvent opter pour différentes mesures prévues par la gouvernement Tunisien ayant pour but d’assurer le paiement des salariés afin d’alléger le fardeau de l’entreprise Tunisienne.

L’institut Arabe des Chefs d’Entreprise (IACE) a publié les résultats de son enquête qui a été menée auprès de 600 entreprises et a pour objectifs principaux de :

  • Mesurer l’impact du Covid-19 sur la situation des employés ;
  • Déterminer les moyens de paiement des salaires du mois de Mars et Avril ;
  • Relever les différentes perceptions des chefs d’entreprises vis-à-vis l’évolution de leurs activités après le confinement.

D’après les résultats de l’enquête, 47% des entreprises, tous secteurs confondus, ont fermé leurs portes suite à la propagation de la pandémie.

Pour le mois de mars, 81% des chefs d’entreprises ont déclaré que leur situation leurs a permis d’honorer les salaires de leurs employés du mois de Mars.

Selon l’enquête de mois de Mars 57% des chefs d’entreprises ont déclaré qu’ils pourront payer le salaire intégral de leurs employés pour le mois de mars.

Concernant le paiement des salaires du Mois d’avril des employés, 54% des chefs d’entreprises déclarent qu’ils sont en mesure de payer la totalité des salaires de leurs employés du mois d’avril que ça soit avec ou sans recours au décret-loi annoncé par le gouvernement.

Il résulte de l’enquête menée auprès de 600 entreprises tunisiennes, presque la moitié des entreprises interrogées ont fermé leurs portes et seulement 34,37% des entreprises, en situation de fermeture totale, peuvent payer les salaires de leurs employés avec ou sans recours au décret loi.

Pour la perception des chefs d’entreprises vis à vis l’évolution des postes d’emplois et de leurs activités dans les trois prochains mois, 42% des chefs d’entreprises interrogés envisagent une diminution des postes d’emplois de 30% en moyenne.

Par contre 57% des entreprises en situation de fermeture totale envisagent une diminution des postes de travail de 35% en moyenne.

Quant à la perception des chefs d’entreprises vis-à-vis l’évolution de leurs activités dans les trois prochains mois, en moyenne une diminution de 21% est prévue par les chefs d’entreprises au niveau du carnet de commandes, une diminution de 12,64% au niveau de la production et une baisse de 24, 63% au niveau du chiffre d’affaire.

Enfin, presque tous les chefs d’entreprises ont prévu de préparer les mesures sanitaires particulières suite à la pandémie pour s’apprêter au déconfinement.

IET
Code refrech Site :