Tunisie – INS : le déficit commercial atteint 19408 ,7 MD en 2019

Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants durant l’ensemble de l’année 2019 montrent que les exportations ont augmenté de 7% contre +19,1% durant l’année 2018, selon les données publiées, par l’Institut National de la Statistique (INS).

Les exportations ont atteint le niveau de 43855,4 MD contre 40987,4 MD durant l’année 2018.
De même, les importations ont enregistré une hausse de 5,4% contre +20% durant l’année 2018. Les importations ont ainsi atteint la valeur de 63264,1 MD contre 60010,3 MD durant l’année 2018.

Suite à cette évolution au niveau des exportations (+7%) et des importations (+5,4%), le déficit s’est établit à un niveau de 19408 ,7 MD contre 19022,9 MD durant l’année 2018.

Le taux de couverture a gagné un point par rapport à l’année 2018 pour s’établir à 69,3% contre 68,3%.
La répartition des échanges par régime montre une hausse des exportations sous le régime offshore de 9,4% contre +16,1% durant l’année 2018. Sous le même régime, les importations augmentent de 5,9% contre +22,3% durant l’année 2018. Sous le régime général, les exportations sont en légère hausse de 0,4% contre +27,8% durant l’année 2018. De même, les importations augmentent de 5,2% contre +18,9% durant l’année 2018.

L’augmentation observée au niveau de l’exportation (+7%) durant l’année 2019 concerne la majorité des secteurs. En effet, des hausses ont été enregistrées dans le secteur des mines, phosphates et dérivés de 21,3%, le secteur des industries mécaniques et électriques de 12,3%, le secteur textile et habillement et cuirs de 4,2%, le secteur de l’énergie de 3,9% et les autres industries manufacturières de 12,2%.

En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une baisse de 13%, suite à la diminution de nos ventes en huiles d’olives (1386,9 MD l’année 2019 contre 2125 MD en 2018).

L’augmentation des importations de 5,4% est due à la hausse observée au niveau de la plupart des secteurs. En effet les importations ont enregistré des augmentations de 19,6% pour les produits énergétiques sous l’effet de la hausse de nos achats de gaz naturel (3691,6 MD contre 2173 MD). De même, les importations ont augmenté de 9,5% pour les biens d’équipement et de 0,9% pour les produits agricoles et alimentaires de base. En revanche, les importations ont enregistré des baisses de 9,5% pour les mines, phosphates et dérivés et de 2% pour les matières premières et demi produits.

Les exportations tunisiennes vers l’union européenne (73,9% du total des exportations) ont augmenté de 7,7%. Cette évolution est expliquée, d’une part, par la hausse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que l’Allemagne (+14,6%), l’Italie (+8,8%) et la France (+6,2%). Par ailleurs, nos ventes sont en diminution avec d’autres pays européens notamment avec l’Espagne de -19,6% et les Pays Bas de -7,5%. Avec les pays maghrébins, les exportations ont augmenté avec la Libye de 20,4%, le Maroc de 15,4% et l’Algérie de 3,7%.

Pour les importations, les échanges commerciaux des biens avec l’union européenne (51,6% du total des importations) ont enregistré une hausse de 2,6% pour s’établir à 32670,8 MD. Les importations ont augmenté de 3,7% avec l’Italie et de 4,9% avec la France.

Le solde de la balance commerciale est déficitaire de 19408,7 MD suite au déficit enregistré avec certains pays, tel que la Chine (-5852,2 MD), l’Algérie (-3038,2 MD), l’Italie (-2667,6 MD), la Turquie (-2466,8 MD) et la Russie (-1403,3 MD). En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d’autres pays principalement la France de 3778,2 MD, la Libye de 1376,5 MD et le Maroc de 410,3 MD.

Selon le régime, les échanges commerciaux sont déficitaires sous le régime général de 31221,6 MD (-29171,5 MD durant l’année 2018). En revanche, ils sont excédentaires sous le régime offshore de 11813 MD (+10148,5 MD durant l’année 2018). Hors énergie le déficit de la balance commerciale s’établit à 11652,2 MD. Le déficit de la balance énergétique s’établit, quant à lui, à 7756,4 MD, soit 40% du déficit total contre 32% en 2018 et 26% en 2017.

Code refrech Site :