Investir En Tunisie

L’initiative ECON4Tunisia présente son plan de sauvetage économique

L’initiative ECON4Tunisia présente son plan de sauvetage économique lors d’une conférence de presse en présence des représentants des 70 économistes tunisiens ayant participé à l’élaboration des dispositions.

Pourquoi ECON4Tunisia ?
L’initiative ECON4Tunisia rassemble un panel d’économistes et experts tunisiens réunis autour d’une idée citoyenne : créer une force de proposition économique. ECON4Tunisia se propose de mettre l’économie au cœur du débat public pendant la période électorale afin de pousser les partis politiques à faire de ces questions et propositions des sujets essentiels de discussions, avec la vocation d’inspirer l’action des pouvoirs publics après les élections.

Depuis plus de deux mois, l’initiative multiplie les réunions et les ateliers afin de réaliser un livre bleu rassemblant l’ensemble des propositions. Un livre qui reflète la volonté des auteurs de rompre avec les choix conventionnels qui ont marqué nos politiques économiques ainsi que celle de mettre l’imagination au pouvoir et de l’audace dans l’action politique et économique.

Pourquoi un livre bleu ?
A travers le livre bleu, l’initiative Econ4Tunisia souhaite mettre les défis économiques au cœur du débat public lors de la prochaine échéance électorale et développer une série de propositions économiques qui peuvent constituer les éléments d’un programme de sortie de crise.

Cet ouvrage regroupe une contribution de la part des économistes tunisiens au débat économique pour sortir de la grisaille actuelle, ouvrir de nouvelles perspectives à notre économie et surtout redonner espoir à notre jeunesse. Ces propositions ne sont pas exhaustives et n’ont donc pas la prétention de constituer un programme complet. Ces propositions ont en revanche vocation à servir de base à la réflexion et au débat. Elles sont à la disposition de qui voudra les discuter, les enrichir et les adopter.

Les économistes tunisiens au cœur du débat citoyen sur l’avenir de la Tunisie
Ces propositions prouvent que la Tunisie dispose d’économistes et d’experts capables de formuler de nouvelles propositions et de nouveaux projets et que des solutions différentes sont possibles. Ce livre bleu exprime l’engagement citoyen des économistes tunisiens pour contribuer dans le débat public et pour nourrir les politiques publiques de propositions et de projets novateurs.

32 propositions autour de 6 défis majeurs
Au-delà de la diversité de ces propositions, il est possible de tracer une ligne de cohérence qui s’articule autour de six grandes priorités pour sortir de la crise économique actuelle et entamer une véritable transition économique. Pour l’initiative ECON4Tunisia, les politiques économiques à venir doivent relever six défis majeurs.

1. La stabilisation. L’économie tunisienne a connu une très importante dérive de ses grands équilibres macro-économiques, notamment le déficit public et la balance extérieure, qui ont été à l’origine d’une explosion de l’endettement.
2. Le retour de la croissance et de l’investissement. Il faut souligner que la croissance ne cesse de s’effriter et notre économie éprouve de grandes difficultés à retrouver un rythme vertueux. La faiblesse de l’investissement, interne comme externe, explique largement la fragilité de la croissance.
3. Le fonctionnement des marchés perturbé depuis quelques années par d’importants dysfonctionnements.
4. Les politiques sectorielles longtemps marginalisées face à l’hégémonie des priorités macroéconomiques.
5. La gouvernance des politiques économiques. Les institutions en charge des choix économiques sont héritées du passé et ont connu peu de changement et de réformes pour prendre à bras le corps les nouvelles préoccupations et les questions économiques émergentes. Ce caractère anachronique de nos institutions est à l’origine du manque de cohérence des politiques économiques et de leur faible efficacité.
6. La question sociale qui devient une urgence qui pèse lourdement sur la stabilité et la réussite de la transition.

Sur ces six grands défis, l’initiative ECON4Tunisia a cherché à formuler des propositions afin d’enrichir le débat public et de mettre l’accent sur les questions économiques dans le débat public. Toutes les propositions obéissent au même canevas et comprennent les éléments suivants : le contexte, la proposition, les effets, les coûts et les risques. ECON4Tunisia a cherché à mesurer l’impact macroéconomique et les retombées des propositions sur la situation économique. Les résultats montrent l’efficacité des propositions et leur capacité à améliorer la situation économique de La Tunisie.

L’initiative ECON4Tunisia reste convaincue qu’une action courageuse, volontaire, faisant preuve de beaucoup d’imagination permettra à notre pays de relancer la transition économique et lui permettra de devenir dans les années à venir l’économie émergente de la région.

L’initiative ECON4Tunisia met les 31 propositions suivantes à la disposition des décideurs publics :

1. Une stabilisation fondement du renouveau économique.
1. Une fiscalité plus juste et efficace pour réduire le déficit public.
2. Une maîtrise urgente du déficit commercial.
3. Une politique économique cohérente pour contrôler l’inflation.
4. La nécessité d’accompagner les politiques monétaires dans la lutte contre l’inflation.
5. Le changement de billets : une réponse à la contrebande, au blanchiment et au financement du terrorisme.

2. Des politiques de relance de la croissance et de l’investissement.
6. La relance impérative de l’investissement.
7. Renforcer les IDE en portefeuille.
8. Accélérer la réforme des entreprises publiques.

3. Une plus grande efficacité des marchés.
9. Vers une plus grande résilience du système bancaire.
10. Une Banque centrale plus active dans le soutien à l’économie.
11. Améliorer l’efficacité du marché du travail pour favoriser l’emploi.
12. Repenser la politique du taux change.
13. Vers une plus grande ouverture du marché obligataire domestique aux investisseurs étrangers.
14. Accélérer l’introduction des entreprises en bourse.
15. La création d’une Bourse Africaine des Commodités Agroalimentaires.

4. De nouvelles politiques sectorielles actives.
16. La mise en place d’une industrie 5.0 favorable au développement des chaines de valeur et un meilleur positionnement sur les chaines de valeur mondiales.
17. Politique d’industrialisation efficace en vue d’une transformation structurelle de l’économie.
18. Renforcer la capacité des entreprises tunisiennes pour tirer profit des chaines de valeurs mondiales.
19. De nouveaux choix en matière de développement agricole.
20. Révision de la politique de soutien du secteur agricole pour préserver le métier d’agriculteur et améliorer la compétitivité structurelle du secteur en Tunisie.
21. Accélérer l’indispensable transition énergétique.
22. La révolution numérique à mettre en place.
23. Facilitation des échanges : réduction des coûts de transaction des échanges internationaux afin de renforcer la compétitivité, réduire les prix pour les consommateurs.
24. Appuyer le secteur touristique dans sa transformation.

5. Une modernisation de la gouvernance des politiques économiques.
25. Une plus grande cohérence des politiques économiques à travers de nouvelles formes de gouvernance économique. Le Conseil économique national.
26. Limiter les délais de paiement en vue de pérenniser les entreprises et de les aider à se développer.
27. Stratégie Tunisie : Un nouvel organe stratégique pour l’aide à la décision dans le domaine économique.
28. Une agence de gestion de la dette publique et une agence de supervision du secteur bancaire.
29. Création d’une agence autonome et indépendante d’évaluation des politiques publiques.

6. Des politiques sociales pour redonner l’espoir.
30. Pour une école tunisienne équitable, efficace et de qualité.
31. L’Ecole de l’espoir.
32. Accélérer la réforme du système de retraite en Tunisie.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More