Investir En Tunisie

Tunisie-France : signature de huit accords de coopération

Huit accords entre la Tunisie et la France ont été signés mercredi 31 janvier 2018 lors d’une cérémonie tenue au Palais de Carthage sous la présidence des présidents tunisien Béji Caïd Essebsi et français Emmanuel Macron, en présence d’un certain nombre de ministres tunisiens et français.

Il s’agit de :
-Avenant à la convention relative à la conversion de dette en projets de développement signé par le ministère du Développement de l’Investissement et de la Coopération Internationale Zied Laadhari et la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances Delphine Gény-Stephann. D’un montant de 30 millions d’euros (environ 90 millions de dinars), cette enveloppe s’ajoute aux 60 millions d’euros (environ 180 MD) d’euros octroyés à la Tunisie en janvier 2016. Une déclaration d’intention entre les deux gouvernements relative aux opérations de conversion de dette tunisienne en projet de développement a été signée à l’occasion de la visite de l’ex- Premier ministre français Bernard Cazeneuve le 7 avril 2017 en Tunisie. La mobilisation effective de cette enveloppe est officialisée par la signature d’un avenant à la convention relative à la conversion de dette en cours de mise en œuvre.

-Déclaration conjointe sur les priorités du partenariat tuniso-française signée par le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean Yve le Drian. Ce texte vise à valider les quatre feuilles de route tuniso-françaises élaborées dans les quatre secteurs prioritaires suivants : développement économique, justice, sécurité et défense, éducation, enseignement supérieur, recherche et formation professionnelle, culture et francophonie.

-Déclaration d’intention entre les gouvernements de la République tunisienne et de la République française relative à la coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme, le financement du terrorisme et la radicalisation. Elle a été signée par le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean Yves le Drian. Cette déclaration vise à renforcer la coopération entre les agences et services impliqués dans cette lutte. -Déclaration d’intention pour la création d’un fonds de soutien au développement, à l’entreprise et aux initiatives de la jeunesse en Tunisie (Jeunes entrepreneurs en Tunisie (JET) signée par le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean Yves le Drian. Il s’agit d’une lettre d’intention qui annoncera la mise en place d’un fonds en subvention de 30 millions d’euros (environ 90 MD) destiné à financer des projets productifs de proximité, porté par des jeunes sur l’ensemble du territoire tunisien.

-Déclaration d’intention pour la création d’une université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM) signée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Slim Khalbous et la ministre française de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation Frédérique Vidal. Elle permettra d’engager les parties françaises et tunisiennes pour la création de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM) en 2018.

-Avenant au protocole financier relatif à l’octroi d’une ligne de financement en faveur des PME-PMI tunisiennes signé par le ministre du Développement de l’Investissement et de la Coopération Internationale Zied Laadhari et la secrétaire d’Etat française auprès du ministre de l’Economie et des Finances Delphine Gény-Stephann, d’un montant de 15 millions d’euros (environ 45 MD) (qui s’ajoutent aux 15 M d’euros octroyés à la Tiunisie en décembre 2017).

-Convention de financement pour l’appui à la réforme de la gouvernance des entreprises publiques signée par le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale Zied Laadhari et le directeur général de l’Agence française de développement (AFD) Rémy Rioux. Cette convention est d’un montant de 100 millions d’Euros (environ 300 MD). Elle sera sous la forme d’un prêt souverain de politique publique. A la faveur de son nouveau mandat « gouvernance » et en appui aux réformes structurelles et prioritaires du gouvernement tunisien, le Conseil d’administration de l’AFD du 21 décembre 2017 a octroyé son premier prêt de politique publique en Tunisie, permettant le financement stratégique de la réforme de la gouvernance des entreprises publiques nécessaire pour permettre à l’Etat de fournir aux citoyens des services publics de qualité et d’assurer une meilleure allocation de la ressource publique.

-Convention de financement du programme PROVILLE 2 signée par le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale Zied Laadhari et le directeur général de l’Agence française de développement (AFD) Rémy Rioux. Ce nouveau financement, octroyé par le CA de l’AFD du 21 décembre 2017, vise à améliorer les conditions de vie des populations dans 146 quartiers de zones urbaines défavorisées (travaux de voirie, drainage, éclairage public, réseaux d’assainissement, équipements sociaux-collectifs, locaux d’activité, lotissement sociaux).

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More