La KfW soutient le processus de décentralisation en Tunisie

La KfW, Banque de Développement allemande, le Gouvernement tunisien, et la Caisse des Prêts et de Soutien des Collectivités Locales (CPSCL) ont signé, mardi 14 novembre 2017, un accord visant à mettre en place un « Programme de Financement des Collectivités Locales (Phase I) » dans le but de soutenir le processus de décentralisation en Tunisie entamée depuis la révolution et qui contribue aux axes stratégiques économiques et sociaux du plan quinquennal de la République Tunisienne.
En effet, la KfW soutient pour le compte du Gouvernement Fédéral allemand la démarche de communalisation de tout le territoire qui a commencé à se réaliser à travers la création de 86 nouvelles communes dans des régions défavorisées et l’extension des superficies des communes déjà existantes.
Dans le cadre de ce programme ouvert, la KfW mettra à la disposition du Gouvernement Tunisien un prêt concessionnel s’élevant à 45 millions d’euros dédié aux investissements dans l’infrastructure et un apport financier sous forme de don d’un montant allant jusqu’à 3 millions d’euros dédié au renforcement des capacités.
Le programme impactera positivement une population d’environ 430 mille citoyens et couvrira 29 nouvelles communes créées dans les gouvernorats de Zaghouan, Béja, Kef, Siliana, Sidi Bouzid, Kairouan et Nabeul. Il aura comme objectif de renforcer et optimiser l’administration des collectivités locales nouvellement crées et leurs capacités à mettre en œuvre des infrastructures et des services communaux durables répondant aux besoins des citoyens et en conformité avec les principes de bonne gouvernance. L’agence d’exécution sera la CPSCL et d’autres acteurs importants pour la décentralisation tels que le Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement et le Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation (CFAD) seront également impliqués afin de maximiser la réussite du programme.

Les actions prévues dans les communes concernées peuvent comprendre entre autres :

Les projets d’investissement :
• Construction et réhabilitation d’infrastructures municipales type voiries et réseaux divers: voirie et trottoirs, éclairage public, drainage des eaux pluviales, embellissement de la ville, parking public ;
• Construction et réhabilitation de bâtiments : hôtel de ville, dépôt municipal, réhabilitation bâtiments municipaux, marchés, locaux commerciaux, projets socioculturels ;
• Acquisition de matériel et équipement : matériel de voirie, de propreté et d’informatique.

Les mesures de renforcement de capacité :
• Assistance technique pour le renforcement des capacités des nouvelles communes ;
• Formation de base pour les cadres et les agents des nouvelles communes ainsi que des élus ;
• Assistance technique à la CPSCL et à ses agences régionales.

Vu les besoins urgents des nouvelles communes, il a été convenu de commencer pour chaque commune bénéficiaire du programme par des investissements de base, notamment des bâtiments administratifs, des parcs municipaux ainsi que du matériel de voirie et de propreté.

Articles similaires