Investir En Tunisie

La BERD apporte 15 millions d’euros au Fonds Mediterrania Capital III, en soutien aux PME en Afrique du Nord

La BERD soutient les petites et moyennes entreprises d’Égypte, du Maroc et de Tunisie en investissant 15 millions d’euros dans le capital du Fonds Mediterrania Capital III LP (MC III) à la première clôture – montant qui pourrait atteindre 35 millions d’euros lors des clôtures suivantes.
Il s’agit du troisième fonds de la société régionale de capital-investissement Mediterrania Capital Partners, spécialisée dans les investissements favorisant la croissance des petites et moyennes entreprises (PME) des pays d’Afrique du Nord et d’Afrique sub-saharienne. L’apport de la BERD permettra à Mediterrania Capital de financer sous forme de capitaux propres et de quasi-capitaux propres des PME égyptiennes, marocaines et tunisiennes, afin de renforcer leur compétitivité.
Cette initiative fait suite à un investissement de 20 millions d’euros précédemment réalisé par la BERD dans le deuxième fonds de Mediterrania Capital Partners, en soutien aux PME d’Afrique du Nord.
« Le soutien affirmé de la BERD est un élément crucial de la réussite de nos projets d’expansion en Égypte », souligne Albert Alsina, fondateur et Directeur général de Mediterrania Capital Partners « Les valeurs de la BERD, consistant à aider à la mise en place d’économies de marché par un soutien à des entreprises à la fois compétitives, respectueuses de l’environnement, inclusives, résilientes et correctement gouvernées, s’inscrivent dans la droite ligne de nos objectifs en tant que société de capital-investissement soucieuse d’assurer un bonne rentabilité à ses investisseurs et à ses partenaires, tout en permettant à des PME de se développer et d’établir de bonnes bases pour l’avenir. »
« Nous souhaitons, par nos investissements, aider les entreprises à s’épanouir, en favorisant l’innovation, la croissance et la transparence, pour, au bout du compte, améliorer la qualité de vie des gens », ajoute le Président de la BERD, Suma Chakrabarti. « Nous sommes très heureux de collaborer une fois de plus avec Mediterrania Capital Partners, une société qui, en raison du sérieux de son code d’éthique et de la solide expérience transactionnelle et opérationnelle qu’elle possède en matière de capital-investissement, reste pour nous un partenaire incontournable. »
Mediterrania Capital Partners investit dans des économies caractérisées par des politiques publiques favorables aux entreprises, une bonne démographie, une classe moyenne en expansion disposant d’un pouvoir d’achat croissant et une urbanisation rapide.
Fidèle à la stratégie adoptée par les deux fonds précédents, MC III s’adressera plus particulièrement aux secteurs de l’éducation, de la santé, de la finance, du commerce, des télécommunications ou encore des transports et de la logistique.
Mediterrania Capital Partners a déjà investi, dans le cadre de ses fonds MC I et MC II, dans 17 entreprises d’Afrique du Nord, représentant actuellement des revenus annuels d’un milliard d’euros et quelque 7 000 salariés au total. La société s’est consacrée ces 10 dernières années aux marchés de la croissance des fonds propres d’Afrique du Nord, notamment en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Elle étend actuellement ses activités à l’Égypte et à un certain nombre de pays francophones d’Afrique sub-saharienne.
Dans le cadre de ses projets d’expansion en Égypte, Mediterrania Capital ouvre au Caire un nouveau bureau dirigé par Khaled Saba, Premier Conseiller spécialiste de ce pays.
Mediterrania Capital Partners observe dans l’ensemble de ses activités d’investissement une attitude volontaire et pragmatique en matière de mise en œuvre de la stratégie de croissance des entreprises de son portefeuille, tout en gardant la main sur la gouvernance. Cette approche permet à ces entreprises d’afficher un EBITDA et des taux de croissance des revenus supérieurs à la moyenne, tout en améliorant leurs pratiques environnementales, sociales et de gouvernance interne.
Le démarrage de MC III est prévu fin novembre, avec un volume de 100 millions d’euros à la première clôture. La dernière clôture est fixée au mois de juillet 2018, pour un montant espéré de 250 millions d’euros.
Les opérations de la BERD dans la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen (région SEMED) ont débuté en 2012. La Banque a déjà consacré près de 6 milliards d’euros à quelque 148 projets, dans différents secteurs de l’économie.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More