Investir En Tunisie

La Banque de développement allemande KFW accorde 100 millions d’euros à la Tunisie

La KfW, Banque de Développement Allemande et le Gouvernement Tunisien ont signé, lundi 25 septembre 2017, au Ministère du Développement et de la Coopération Internationale, un accord de prêt visant à mettre en place un « Programme d’appui aux réformes dans le secteur de l’eau». La KfW mettra à la disposition du Gouvernement Tunisien un prêt s’élevant à 100 millions d’euros.
L’engagement de la KfW dans le domaine de l’eau est fondé sur la politique nationale de l’eau du gouvernement tunisien et sur le concept sectoriel « Eau » du gouvernement fédéral allemand, ayant comme l’un des objectifs principaux une meilleur planification financière et une gestion meilleure des ressources en eau dans le but de contribuer au développement socio-économique de la Tunisie. La pénurie d’eau qui s’aggrave de plus en plus, en Tunisie, constitue un obstacle majeur pour le développement socio-économique du pays. L’approche vise une gestion durable des ressources en eau en soulignant sa valeur écologique, sociale et économique. C’est dans le cadre du « Programme d’appui aux réformes dans le secteur de l’eau » de la Coopération Financière tuniso-allemande, que la KfW mettra à la disposition de la partie tunisienne, dans une première tranche, des moyens financiers s’élevant à 100 millions d’euros. Ce montant sera décaissé en une seule tranche après que les jalons de références aient été accomplis. Pour 2018 et 2019, deux prêts additionnels sont prévus, chacun d’une valeur de 100 million d’euro, et seront décaissés sur la base d’une matrice de politiques de gestion de l’eau à moyen-terme.
Après une analyse macroéconomique, en coordination avec le Ministère du Développement et de la Coopération Internationale et les divers les partenaires, la KfW a élaboré une matrice de politiques pour l’année 2017. Plusieurs activités thématiques pour l’appui à moyen-terme ont été identifiées et approuvées par les deux parties :, la Planification Financière, l’Investissement et sa programmation, la Gestion de la Demande, la Gestion Intégrée des Ressources en Eau, les Eaux Usées Traitées et leurs réutilisations, la Valorisation des boues ainsi que la Durabilité environnementale et sociale dans le secteur eau en général.
Moyennant des mesures et des réformes dans le secteur financier et dans le secteur de l’eau, l’efficience sera améliorée, les impacts environnementaux et sociaux seront atténués et les services de l’eau potable et de l’assainissement seront plus durables et plus respectueuses. Avec cet appui budgétaire s’est ouvert un nouveau chapitre de la coopération tuniso-allemande pour répondre aux besoins macroéconomiques du pays et accompagner d’importantes réformes sectorielles.
Mme Hauser, Directrice pour l’Afrique du Nord auprès de la KfW a déclaré : «L’appui budgétaire sectoriel reflète la confiance que nous avons dans les capacités de mise en œuvre et la volonté de réforme de nos partenaires. Nous sommes convaincus que l’atteinte des objectifs formulés pour le secteur financier et pour le secteur de l’eau trouvera un appui nécessaire à travers cet instrument. Les reformes envisagées vont contribuer, d’une part à une meilleur gouvernance, et d’autre part à la protection de l’environnement notamment les ressources naturelles, à la gestion plus intégrée de ces ressources, ainsi qu’à la réduction des risques pour la santé et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans ce même objectif, ces réformes vont contribuer indirectement à la création d’emplois et à la croissance économique du pays.»

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More