Investir En Tunisie

UIB : Des résultats record en 2016

Dans un environnement économique encore difficile à bien des égards, la stratégie de croissance rentable de l’Union internationale de Banques (UIB), fondée sur un modèle économique équilibré couvrant l’ensemble des marchés des particuliers, des professionnels et des entreprises, sur une gestion rigoureuse des coûts et des risques et sur une attention forte au développement du capital humain, continue à produire des performances élevées, avec des résultats commerciaux et financiers record en 2016.
Ressources et emplois
Les dépôts de la clientèle ont atteint 3 661 Millions de dinars (MTND) à fin 2016, en hausse de +7,6 %. Aussi, l’UIB continue à consolider la structure équilibrée de ses ressources, privilégiant notamment les dépôts d’épargne qui représentent 35,2% des ressources clientèle (vs 27% pour le secteur des banques privées).
Les crédits nets à la clientèle représentent 4 131 MTND, en progression de +10,9%, affichant un additionnel annuel de 405 MTND. Cette progression – qui permet d’enregistrer des gains de parts de marchés dans les différents segments de clientèle – témoigne de la bonne dynamique de conquête commerciale de l’UIB et reflète son rôle accru dans le financement de l’économie.
Le ratio Crédits/Dépôts s’établit à 103% à fin 2016, en tenant compte des emprunts et ressources spéciales, et illustre l’adéquation de la structure de financement de la banque.
Exploitation et revenus
Le Produit Net Bancaire (PNB) enregistre une progression soutenue de +14,3% et atteint 247,8 MTND au titre de l’exercice 2016. Cette hausse est tirée, malgré l’effet adverse de la baisse du taux directeur de la BCT en octobre 2015, par la bonne résilience de la marge d’intérêt (un total de 141,6 MTND), confirmant le positionnement de l’UIB comme 2ème banque privée en termes de marge d’intérêt. La hausse du PNB n’est pas sans lien, aussi, avec la forte dynamique de la marge sur commissions (un total de 81 MTND, ce qui correspond à une progression de 39%) et des revenus du portefeuille-titres commercial et d’investissement (un total de 25,1 MTND, en hausse de +28,9%). Cette croissance soutenue des revenus permet à l’UIB de consolider sa position de 4ème banque privée du pays par le PNB.

Maîtrise des charges d’exploitation
La progression des charges générales d’exploitation (hors dotations aux amortissements) est restée contenue à +7,9% en 2016 (24 MTND vs 22,3 MTND en 2015), un rythme nettement en-deçà de l’évolution du PNB. En intégrant les dotations aux amortissements, la hausse de l’ensemble des charges générales d’exploitation reste contenue à 5,9%.
Cet effort de maîtrise des coûts permet de poursuivre la baisse du coefficient d’exploitation qui s’affiche à 48,5% fin 2016, soit 2 points de moins qu’en 2015, et de renforcer encore les ratios de productivité, avec un ratio Commissions/Frais de personnel en hausse de 18,5 points à 92,4% et une productivité par agent (PNB/Effectif) en hausse de 12,2% à 184 mille dinars.

Coût du risque et qualité des actifs
Le coût net du risque de contrepartie s’établit à 16,6 MTND au titre de l’exercice 2016, un niveau qui reste modéré à 6,7% du PNB 2016, illustrant la qualité du portefeuille – en dépit de la conjoncture économique difficile – et celle de l’analyse et de la maîtrise des risques de crédit et des risques opérationnels. Le taux de créances classées continue à régresser à 9,4% fin 2016 contre 9,9% fin 2015, avec un taux de couverture de 77% (incluant les agios réservés), qui figure parmi les meilleurs standards du secteur bancaire.

Résultats
Le Résultat Brut d’Exploitation (RBE) s’établit à 127,7 MTND en 2016, en hausse de +19% par rapport à 2015. Le Résultat Avant Impôt, véritable mesure de la performance économique de la banque indépendante de la politique fiscale, s’établit à 113,7 MTND en 2016 vs 89,9 MTND en 2015, soit une croissance de +26,4% parmi les meilleures performances du secteur bancaire en 2016.
Enfin, le Résultat net atteint 75,8 MTND, en croissance de +18,4%, après prise en compte de 37,9 MTND d’impôts sur les bénéfices dont 7,9 MTND sous forme de contribution exceptionnelle (Loi de Finance 2017). Le Résultat Net, qui n’a connu aucune année de baisse depuis 2007, a ainsi été doublé en trois ans (38 MTND en 2013), démontrant la pertinence du modèle opérationnel de la Banque, l’engagement reconnu de ses collaborateurs et sa capacité à générer une performance élevée dans la durée. Le rendement des fonds propres (Return On Equity, ROE) s’élève à 22,1%, un des niveaux les plus élevés du secteur.
Ces résultats dépassent nettement les dernières estimations communiquées par l’UIB au Conseil des marchés financiers (CMF), dans le cadre de l’actualisation du document de référence 2016 (novembre 2016), qui faisaient état d’un Résultat Net prévisionnel de 65 MTND au titre de l’année 2016.

Ratios réglementaires et niveau des fonds propres
Les fonds propres nets de l’UIB sont de 502 MTND à fin 2016. Compte tenu d’un total de risques nets encourus pondérés au titre du risque de crédit et du risque opérationnel de 4 572 MTND, le ratio de solvabilité s’élève à 10,9%. Les fonds propres nets de base, socle dur de la solvabilité, s’élèvent à 350 MTND et permettent d’atteindre un ratio « Tier One » de 7,6 %.
L’ensemble des ratios et seuils réglementaires prévus par les Circulaires BCT n°2012-09 (Division et couverture des risques et suivi des engagements) et n°2014-14 (Ratio de liquidité à court terme LCR entré en vigueur en janvier 2016, dont le seuil réglementaire pour 2017 est fixé à 80%) sont respectés au 31/12/2016.

Comptes consolidés
Le groupe UIB affiche un résultat net part du groupe de 71,6 MTND en 2016 vs 62 MTND en 2015, en hausse de +15,5%.

Poursuite de la stratégie de croissance en 2017
L’UIB continue et accélère en 2017 la déclinaison de sa stratégie de développement et de son modèle de banque relationnelle. L’expansion du Réseau se poursuit en prenant en en compte à la fois le potentiel de renforcement sur les zones à fort potentiel, l’impératif de développement et de densification du fonds de commerce des agences récemment ouvertes ainsi que l’adoption croissante par les clients bancaires des canaux digitaux et à distance, dont le développement se poursuit activement par l’UIB, comme mode privilégié de contact avec la banque. Après deux ouvertures réalisées en janvier 2017 (Menzah V et Ain Zaghouan), trois nouvelles ouvertures sont prévues au cours les prochaines semaines permettant au réseau d’atteindre fin Juin 2017 les 140 agences.
Cette dynamique d’expansion continue de soutenir les performances commerciales et financières de l’UIB, comme le montrent les indicateurs d’activité trimestriels publiés au titre du premier trimestre 2017 qui affichent des progressions sur un an (T1 2017 vs T1 2016, hors impact de la contribution au Fonds de garantie des dépôts) encore supérieures à celles enregistrées au titre de 2016 : +15,1% pour le PNB, +22,9% pour le RBE et +38,6% pour le Résultat avant Impôt.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More