FTH : Un livre blanc pour sauver le secteur

La Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH) a organisé une conférence de presse en marge du Marché International du Tourisme (MIT) qui se tient du 5 au 8 avril au parc des expositions du Kram.
Après la présentation des nouveaux membres du Bureau Exécutif et de la nouvelle identité visuelle de la FTH, le président Khaled Fakhfakh a exposé le « livre blanc » qui vise à restructurer et à résoudre le problème d’endettement du secteur hôtelier.
Le président de la FTH a précisé qu’une consultation est programmée dans les régions en vue de l’amélioration du projet puis sa validation par le conseil national.
Il s’agit d’une solution adaptée à chaque cas et qui prendra en considération la viabilité de l’unité hôtelière (qualité de l’actif, valeur de la dette, l’emplacement, les perspectives futures de rentabilité et le profil du gestionnaire), a-t-il encore indiqué.
Et d’ajouter que la responsabilité de l’endettement est partagée par tous les intervenants : hôteliers, banques et administration.
Une solution ne peut donc être que concertée, a-t-il encore fait savoir, rappelant que la dernière tentative de résolution du problème de l’endettement a échoué principalement car le projet se basait sur une approche obligatoire et non volontaire.

fth_mit-2017Le projet de la FTH sera réalisé en partenariat avec l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF) représentée par la STB et les professionnels du secteur.
De son côté, le directeur général de la STB, Samir Saied a indiqué que la restructuration et la refonte du secteur, restent tributaires de la modernisation et la garantie d’une bonne gestion des unités hôtelières.
M. Saïed a rappelé que les créances classées du tourisme représentent 20% du total des créances classées. Ce taux passe à 80% pour la seule STB.

Articles similaires