Enda Tamweel et Amen Bank signent le premier crédit bancaire syndiqué du secteur de la micro-finance en Tunisie

Enda Tamweel a annoncé, mardi 14 mars 2017 dans un communiqué, la réussite de l’opération de souscriptions au 1er crédit bancaire syndiqué du secteur de la micro-finance en Tunisie, élaborée par le pôle banque d’affaires d’Amen Bank, pour une durée de 5 ans amortissable au taux de TMM+3%.
La levée de fonds initialement prévue pour 100 millions de dinars a été souscrite 1,11 fois et a été finalement portée à 111 millions de dinars.
Le franc succès de cette opération auprès du secteur bancaire témoigne encore une fois de la bonne appréciation du risque de Enda Tamweel et de l’intérêt qu’accordent les banques participantes au secteur de la micro-finance.
L’accord a été signé le 14 mars 2017 entre Enda Tamweel et Amen Bank, représentés respectivement par les directeurs généraux des deux institutions, Mme Essma Ben Hamida et M. Ahmed El Karam.
Le prêt syndiqué a été accordé à Enda par un consortium composé de 12 banques (l’Union Internationale de Banques, la Banque de l’Habitat, la Société Tunisienne de Banque, la Banque Internationale Arabe de Tunisie, la Banque Nationale Agricole, Attijari Bank, l’Arab Tunisian Bank, la Banque de Tunisie, la Qatar National Bank, la Banque de Tunisie et des Emirats, la Stusid Banque et la Banque Tuniso-Libyenne), négocié par Amen Bank, en qualité de chef de file.
Cette signature vient renforcer le partenariat stratégique existant entre Enda Tamweel et les banques partenaires de longue date et particulièrement Amen Bank, la BH, l’UIB, la STB, la BIAT, la BNA, Attijari Bank, et l’ATB, et constitue un point de départ pour de nouvelles perspectives de partenariat avec la BT, la QNB, la BTE, la Stusid Banque et la BTL.
En recourant à des refinancements locaux, Enda vise une plus grande maîtrise du coût de ses ressources, ce qui va contribuer à la stabilité du coût des crédits qu’elle offre aux populations vulnérables et à une inclusion financière socialement responsable. Cette levée de fonds permettra à Enda Tamweel de concrétiser son programme de développement pour les prochaines années et de contribuer au développement économique du pays, tout en œuvrant pour la promotion de l’entrepreneuriat et l’auto-emploi des jeunes et des femmes dans les quartiers et les zones rurales défavorisés.
Les 111 millions de dinars viennent compléter les besoins de Enda pour 2017, qui s’élèvent à 200 millions de dinars. Avec ces financements, Enda pourra octroyer des micro-crédits à plus de 50 000 micro-entrepreneurs exclus du système financier classique.

Articles similaires