Zied Laâdhari visite le Pôle de Compétitivité de Sousse

A l’occasion de l’événement annuel « Mechatronics Day », le Pôle de Compétitivité de Sousse (PCS) a organisé, récemment, une visite guidée du Technopole Mecatronic City, une des trois zones économiques technologiquement avancées dans la région de Sousse.
Il s’agit, en l’occurrence du « Technopole Mecatronic City » et de la « Business City », à l’intérieur de l’agglomération de Sousse, et « d’Enfidha Industrial City », dotés toutes les trois d’une infrastructure de haute qualité.
Au cours de cette visite à laquelle a été conviée la presse, le ministre de l’Industrie et du Commerce M. Zied Laâdhari a constaté l’état d’avancement des travaux du technopole et particulièrement du Centre de Ressources Technologiques (CRT) à la Technopole, tout en se félicitant du niveau technologique avancé des start-ups implantées à la pépinière et de leur degré de réussite.
visite-pcs-1Par la même occasion, Laâdhari a procédé à la pose de la première pierre du centre de développement en construction par la SPCS et dédié à l’hébergement de la société germano-japonaise Yamaichi Electronics.
Spécialisée dans le développement des activités industrielles à haute valeur ajoutée, la société du Pôle de Compétitivité de Sousse, créée en 2009, agit comme moteur de développement économique de la région de Sousse, en favorisant l’incubation et la création d’entreprises innovantes.
Elle a pour principales missions d’animer et de développer un écosystème favorisant l’innovation dans le secteur mécatronique, tout en encourageant le rapprochement entre l’enseignement supérieur, la recherche et l’industrie dans le domaine de la mécatronique. En témoignent la présence déjà sur le terrain de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sousse, du Centre de Recherche en Microélectronique et Nanotechnologie, d’une pépinière d’entreprises spécialisées dans la mécatronique ainsi que d’un Centre de Ressources Technologiques qui est en construction et qui sera ouvert prochainement.
Ainsi, ces trois zones économiques devraient absorber à terme, sur une quinzaine d’années environ 40 mille emplois, soit 15 mille emplois pour le technopôle de Sousse dont la majorité sont des diplômés universitaires ; 15 mille emplois pour la Business City et 10 mille emplois pour la zone industrielle.

visite-pcs-2Ces zones intelligentes sont dotées d’une panoplie de services de haute qualité qui se composent de deux ensembles : les services liés à la gestion des infrastructures et les services liés au « Business Development ».
Les services liés à la gestion des infrastructures concernent essentiellement l’entretien et la maintenance des parties communes des zones et des bâtiments, le jardinage des espaces verts, l’entretien et le nettoyage des voies, l’entretien des réseaux techniques, la gestion des déchets non industriels sur les espaces communs, la Sécurité et le contrôle d’accès, le gardiennage des zones, la vidéosurveillance, la protection incendie des zones…
Tandis que les services liés au « Business Development » sont tournés vers les éléments suivants : l’appui à l’innovation, l’ingénierie des projets (stimulation, montage et financement des projets collaboratifs, notamment à travers le Cluster Mecatronic Tunisie « CMT »), le networking, la mise en réseau et le montage de partenariats à l’échelle nationale et internationale entre industriels, établissements de recherche, centres techniques, centres de formation…, la mise en relation client/fournisseur/prestataire et le montage de partenariat, l’assistance à l’accès au marché (implication dans les salons organisés par la SPCS et le Cluster), le montage des projets internationaux (H2020) et des projets collaboratifs nationaux, l’organisation des journées et des ateliers thématiques, la veille stratégique et technologique à travers « Keywatch », plateforme collaborative de veille et d’intelligence économique en mécatronique.
Toujours soucieuse de viser l’excellence, d’être au diapason des innovations technologiques, mais aussi et surtout de promouvoir la Tunisie, d’améliorer la compétitivité de la région, et de booster les potentialités de son développement socio-économique, la SPCS a noué une multitude de contacts avec des partenaires étrangers, notamment français et allemands. C’est ainsi qu’elle a participé récemment à la Conférence Internationale de l’Investissement « Tunisia 2020 » qui s’est tenue les 29 et 30 Novembre 2016. Ce qui lui a valu d’être approchée par plusieurs investisseurs, notamment italiens, qui ont manifesté un grand intérêt pour la Zone Industrielle d’Enfidha où ils souhaitent implanter une importante usine de production technologiquement avancée.

Articles similaires