Vers l’élaboration d’un cadre législatif approprié à la promotion du financement participatif

La CONECT et ANIMA ont co-organisé, avec le soutien institutionnel et financier de la région PACA et l’Agence Française de Développement, le premier Forum du Crowdfunding en Méditerranée à Tunis.
Ce forum a été l’occasion de présenter les meilleures pratiques du crowdfunding en termes de financement des projets et de débattre des conditions de l’adaptation de cette innovation financière aux pays du sud de la Méditerranée et notamment la Tunisie. La règlementation de cette activité nouvelle reste un enjeu majeur pour son développement et la création d’un cadre favorable au crowdfunding permettant de soutenir l’émergence de projets sociaux, culturels et créatifs et de financer l’entrepreneuriat et l’innovation.
Le Forum a été marqué par une forte implication institutionnelle (Ministre du Développement et de la coopération internationale, Ministre des Finances, Gouverneur de la Banque Centrale, Directeur de l’Agence Française de Développement, etc.) dont les interventions ont souligné l’intérêt du crowdfunding dans le financement des PME, locomotive de l’économie et son vivier d’emploi. Ils ont également fait part de leur prédisposition à étudier et mettre en place une réforme règlementaire favorable au développement du crowdfunding dans des délais courts.
Le Forum a mobilisé une quinzaine d’experts internationaux et des plateformes de crowdfunding (Afrikwity, Babyloan, Cofundy, Cotizi, Lendopolis, Kisskissbankbank, Wiseed et Zoomaal) qui ont contribué à la richesse des échanges et des thématiques traitées. Leurs interventions et témoignages ont démontré l’adéquation du crowdfunding avec les enjeux de développement des pays du sud de la Méditerranée et notamment ceux de la Tunisie.
Plusieurs moments forts ont marqué cet événement à travers des débats autour des sujets suivants :
* Le crowdfunding, une innovation financière permettant de financer des projets en mobilisant l’épargne de particuliers via des plateformes sur internet, est une solution adaptée pour répondre aux enjeux de développement social et économique des pays du Sud de la Méditerranée. Son potentiel pour la région Moyen Orient et Afrique du Nord est évalué par la Banque Mondiale à 5,6 Md$ par an à l’horizon de 2025.
* En mettant en rapport direct les épargnants et les investisseurs, le crowdfunding apporte des solutions adaptées aux problèmes d’accès au financement des startups et des nouveaux promoteurs posés par les systèmes traditionnels
* L’état des lieux des pratiques du crowdfunding en Méditerranée a démontré que le développement du crowdfunding reste embryonnaire dans les pays du sud et notamment en Tunisie malgré une croissance exponentielle de plus de 500% depuis 2013 au niveau mondial.
* Le crowdfunding est en train de transformer la manière de financer les projets en créant un lien direct et transparent entre les porteurs de projets et les citoyens qui les financent. Les différents modes de financement du crowdfunding (dons, prêt et investissement) permettent de financer tous types de projet et notamment les projets entrepreneuriaux et les projets solidaires.
* Le crowdfunding est devenu une source de financement incontournable dans les pays où il se développe, il comble un vide dans la chaine de financement des entreprises (equity gap) en finançant les startups et les PME dans les premières phases de leur développement. Ainsi, l’equity crowdfunding devrait atteindre 36 Md$ d’ici 5 ans, surpassant les montants du capital risque au niveau mondial.
* Le crowdfunding se révèle être un outil de mobilisation de la diaspora qui lui permet de contribuer davantage dans le développement de son pays d’origine par de l’investissement dans l’économie productive.
* Le développement du crowdfunding dans les pays du sud de la Méditerranée nécessite l’instauration de cadres règlementaires adaptés et favorables ainsi qu’une bonne diffusion des moyens de paiement électronique. Dans ce cadre, le programme EBESM financé par l’Union Européenne a annoncé qu’il apportera une assistance technique qui portera sur une étude économique et règlementaire pour la mise en place d’un cadre règlementaire pour le crowdfunding en Tunisie.
Le premier Forum du crowdfunding en Méditerranée marquera certainement le début d’actions et de programmes concrets de promotion de ce nouveau mode de financement surtout dans les pays où les marges de progrès semblent les plus remarquables à court terme à l’instar de la Tunisie et du Maroc. Les partages de pratiques et de réflexions entre les différents pays méditerranéens dans la mise en œuvre des cadres réglementaires nécessaires permettrait d’éviter de créer des systèmes nationaux étanches et de provoquer ainsi la synergie recherchée au niveau du partenariat et de la coopération stratégique entre les pays de la région.

Articles similaires