Echanges commerciaux : La Tunisie et l’Algérie déterminés à changer la donne

Les deux ministres de l’Agriculture tunisien et algérien, Samir Bettaieb et Abdeslam Cheghoum se sont rencontrés la semaine dernière en Algérie et ont affiché leur détermination à changer la donne en levant les obstacles qui entravent les échanges commerciaux et techniques dans le domaine agricole. Un partenariat algéro-tunisien facilitant les échanges pourrait être trouvé.

L’agriculture reste un secteur oublié du partenariat algéro-tunisien. En cause, des dispositifs dissuasifs qui existent, rapporte Maghrebemergent, citant un importateur algérien activant dans l’agroalimentaire, « Outre des barrières non-tarifaires telles que «les contrôles sanitaires drastiques appliqués par les deux pays», les échanges commerciaux dans ce secteur «sont soumis à un régime de quota.», a-t-il dit.

Selon la même source, les produits agricoles s’échangent moins facilement en comparaison aux années précédentes. Une baisse qui s’explique, selon lui, du fait que « la Tunisie, d’une part, applique un régime protectionniste. D’autre part, l’Algérie a amélioré son agriculture grâce aux encouragements de l’État.»

Articles similaires