Des entreprises tunisiennes se délocalisent « discrètement » vers l’Algérie

Certaines entreprises tunisiennes ont pris les devants discrètement et se sont délocalisées vers l’Algérie.
« Pourtant, les choses semblent bouger dans l’industrie agro-alimentaire, les industriels Tunisiens sont entrain de délocaliser leurs usines vers l’Algérie qui est, pour eux, le marché d’expansion n°1 », c’est ce qu’a indiqué un importateur algérien opérant dans l’agroalimentaire dans une déclaration au Maghrebemergent.
Selon lui, la zone industrielle de Boucedra ainsi que celle de Berrahal dans la wilaya d’Annaba en Algérie comptent déjà un nombre d’usines tunisiennes. Il s’agit, dit-il, «d’usines de biscuits, de chamia, produits de pâtisserie, confiserie…etc.
Une délocalisation a été également entamée dans d’autres secteurs industriels à l’instar de l’usine Lilas qui fabrique les couches pour bébé, ainsi celui de l’électroménager, ou encore dans le recyclage.
Toujours selon la même source algérienne, les investissements tunisiens ne se limitent pas à l’est algérien seulement puisque en novembre 2015, la société « Tunisie Profilé d’Aluminium » ( TPR ), a ouvert une usine spécialisée dans la fabrication de profilés en alliages d’aluminium à Ain Defla, au sud-ouest d’Alger.
A vrai dire, la Tunisie fait fuir non seulement les Tunisiens mais aussi les étrangers. Selon les chiffres officiellement communiqués au début de cette année, près de 2000 investisseurs étrangers ont quitté la Tunisie pour investir au Maroc.

Articles similaires