Tunisie – Burkina Faso : Vers un partenariat économique plus dynamique

A l’occasion de la tenue de la 7ème édition de la grande Commission mixte tuniso-burkinabaise et dans l’objectif de promouvoir les activités économiques entre les pays africains, le cepex a organisé aujourd’hui jeudi 29 septembre une journée d’information sur ‘’les potentiels d’échanges économiques et commerciale entre la Tunisie et le Burkina Faso
La cérémonie d’ouverture de ce forum a été présidée par Madame Aziza Htira PDG du Cepex en présence de M. SOME SENGARO le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement et son excellence Alexandre Lambert OUEDRAOGO l’Ambassadeur du Burkina Faso à Tunis avec la
Dans son allocution d’ouverture, Mme Htira a indiqué, que cette rencontre constitue une nouvelle occasion pour le renforcement des relations économiques avec les hommes d’affaires africains d’autant plus que le gouvernement tunisien attache une grande importance à faire évoluer les relations économiques et commerciales établies entre la Tunisie et le Burkina-Faso en vue de les renforcer et les élargir à tous les domaines
Elle a ajouté par ailleurs que les relations économiques entre la Tunisie et le Burkina se développent de manière remarquable et témoignent de la profondeur des liens bilatéraux, qui sont favorisées par la proximité géographique, l’une au cœur du bassin méditerranéen bonifié par plus de 1300 km de côte à quelques kilomètres seulement du continent européen qui a fait d’elle un carrefour d’échange depuis plus de 3000 ans. l’autre le Burkina, situé au centre de l’Afrique de l’ouest avec 6 pays limitrophes, ce qui constitue un atour pour construire ainsi une économie ouverte et compétitive et une base idéale pour accéder aux marchés sous régional et continental.
Tout en soulignant que les deux pays ont préparé leurs plans de développement économique et social pour 2016-2020 et se préparent à attirer les fonds nécessaires à sa mise en œuvre et se sont lancés pour faire le ‘’lobbing’’ de ces rencontres au forum des investissements avec leurs partenaires.
A noter que ce Forum a réuni plus d’une centaine de chefs d’entreprises intéressés par les marchés émergeants de l’Afrique
Une ambiance d’affaires encourageante, qui traduit la volonté des deux pays pour renforcer davantage le climat d’affaires dans le continent africain.

Articles similaires