Les mesures à caractère économique et social annoncées par Youssef Chahed

Lors d’une interview diffusée mercredi soir sur les chaines El Wataniya 1 et 2, le chef du gouvernement, Youssef Chahed a annoncé une série de mesures à caractère économique et social
Les mesures concernent principalement:
-Un contrat de la « dignité » qui a d’ores et déjà démarré et qui concerne 25 mille demandeurs d’emploi parmi les diplômés du supérieur qui vont bénéficier d’un salaire mensuel d’une valeur de 600 Dinars sur deux ans dont 400 D seront accordés par l’Etat.
-Contribution exceptionnelle de 7,5% pour le patronat et proposition de reporter les augmentations salariales à 2019.
-Mise en place d’un programme de réforme pour améliorer le niveau de l’économie et de l’investissement et pour accroitre le taux de croissance qui n’a pas évolué depuis 5 ans.
-Création d’un nouveau modèle de développement sur la base d’un taux de croissance de 3 à 4 % au cours des trois prochaines années
-Lancement en Novembre 2016 d’un programme de modernisation des routes dans 72 municipalités pour une valeur de 260 millions de dinars. Il concernera 3 municipalités dans chaque petit, grand ou moyen gouvernorat.
-Lancement d’un programme exceptionnel de dessalement de l’eau de mer d’une valeur de 200 millions de dinars prévu dans la loi de finances pour l’exercice 2017 outre la mise en place d’unités mobiles de dessalement de l’eau.
-Mise en place d’un programme de logement social au profit des catégories faibles et défavorisées.
-Distribution de 400 équipements de propreté en l’espace de 10 à 15 jours sur les municipalités.
-Création de 7 unités de recyclage des déchets en 2017 pour alléger la pression sur les centres actuels.
-Création d’une police de l’environnement d’ici fin 2016 pour le contrôle et le suivi des infractions en matière d’atteinte à l’environnement.
-Mise en place d’un programme d’action en matière d’impôts et de taxes et révision en cours de l’impôt sur le revenu en vue de son abaissement pour les catégories défavorisées afin de réaliser l’équité sociale.
-Révision de certains avantages fiscaux octroyés aux régions et ce parallèlement à la lutte contre le commerce informel à travers l’intégration de ce dernier dans le secteur formel eu égard à l’impact d’une telle opération sur l’organisation des marchés et la génération de ressources financières importantes pour le budget général de l’Etat.
-Pas de conciliation avec l’évasion fiscale. Le gouvernement qui œuvre à pallier à tout signe de faiblesse au niveau du contrôle financier, est en train de créer une police fiscale et va fournir 250 contrôleurs fiscaux supplémentaires.
-L’organisation de la Conférence internationale sur l’investissement les 29 et 30 Novembre 2016 va profiter à la Tunisie et constituera une occasion d’attirer les investissements.
-L’Etat va créer 5 fonds d’investissement pour une valeur de 250 millions de dinars au profit des promoteurs privés pour la création de microprojets. Le financement sera de 5 mille à 25 mille dinars selon la nature du projet.
-Les corrompus doivent être emprisonnés. Identifier les modalités appropriées et les mesures efficaces pour protéger les dénonciateurs de la corruption.

Articles similaires