La société pétrolière Petrofac plie bagages et quitte définitivement la Tunisie

Dans une correspondance adressée officiellement, hier mardi 20 septembre 2016, au gouvernement tunisien, Petrofac, la société pétrolière tuniso-britannique de prospection et d’exploitation énergétique a annoncé son recours à la clause de force majeure et a décidé de fermer ses locaux à Sfax et au Lac 2.
Par conséquent, Petrofac se libère de ses obligations contractuelles vis à vis de ses salariés, de ses fournisseurs, notamment 4 hôtels dans la région, sociétés de transport qui touchent annuellement 5 000 000 de dinars, le Bac de Kerkennah (5000 dinars le voyage), des librairies, des pharmacies, etc… (2000 emplois indirects).
L’entreprise engage la responsabilité civile de l’état notamment pour le site de production.

Articles similaires