Tunisie : Principales nouveautés de la rentrée scolaire 2016/2017

Le ministre de l’Education Neji Jalloul a mis l’accent sur les principales nouveautés de l’année scolaire 2016-2017, qui a officiellement démarrée ce jeudi 15 septembre 2016.
Lors d’une conférence de presse Neji Jalloul a insisté sur l’importance de redonner à l’école ses lettres de noblesses et sa position sociale et culturelle, afin qu’elle puisse remplir son rôle éducatif et doter les élèves des connaissances qui leur permettront facilement, à l’âge adulte, d’intégrer le marché de l’emploi.
“La réforme du système éducatif sur laquelle nous travaillons d’arrache-pied avec notre partenaire syndical commence à donner ses fruits et plusieurs mesures seront appliquées dès cette rentrée”, s’est-il félicité.
Le nouveau calendrier scolaire basé sur le système de la séance unique sera ainsi appliqué dans 6000 écoles situées dans les régions reculées du pays, les après-midi étant réservées aux activités parascolaires (sport, arts et culture…), a-t-il précisé.
Le ministre a outre expliqué qu’un “programme de réforme intégral visant à fixer les cadres éducatifs dans les régions intérieures a été mis en place, moyennant des motivations d’ordre financier et moral”, l’instabilité des enseignants affectés dans ces régions étant l’une des principales causes des faibles taux de réussite.
Evoquant la question des grèves, Jalloul a affirmé que “le droit de grève est garanti par la Constitution”, ajoutant toutefois que “la déduction des jours de grève des salaires est également garantie par la loi”. Il a, cependant, concédé que les échelles salariales du ministère de l’Education doivent être révisées.
“L’année scolaire 2016-2017 sera celle des grandes réformes”, a en outre lancé le ministre, appelant la centrale syndicale (UGTT), le patronat (UTICA), la société civile, les parents d’élèves et les enseignants à adhérer totalement au processus de réforme.
La conférence de presse a également été l’occasion de présenter les principales réalisations accomplies et les travaux de restauration effectués dans les écoles, dont la création de 32 nouvelles écoles primaires pour une enveloppe de 9 millions de dinars, ce qui porte le nombre global des écoles de la République à 4597.
Neuf autres établissements, entre collèges et lycées, ont été ouverts moyennant une enveloppe de 25 millions de dinars, ce qui porte leur nombre total à 1499.
Aussi, 8 nouveaux foyers scolaires et 7 autres de demi-pension ont-ils été mis en place, pour un coût global de 8 millions de dinars.
Le collège “Jugurtha” de Toukaber (Béja) a rouvert ses portes après des travaux d’aménagement ayant coûté 842 mille dinars.
S’agissant des travaux d’agrandissement, le ministère de l’Education a engagé 780 projets dans 537 écoles primaires, 246 collèges et lycées et 12 foyers scolaires, pour un coût de 41 millions de dinars.
Quelque 1264 établissements éducatifs ont été restaurés (800 écoles primaires et 464 collèges, lycées et foyers) pour un coût global de 131 millions de dinars.
Des équipements informatiques et autres outils éducatifs ont également été répartis sur les établissements scolaires, pour une enveloppe totale de près de 80 millions de dinars.
D’après TAP

Articles similaires