Création d’une Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma

L’Union Africaine (UA) a annoncé la création d’une institution spécialisée : la Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma (AACC).
Ce sont les ministres de la Culture, de la Jeunesse et des Sports des États membres de l’Union africaine qui ont pris la décision de sa création, précise le communiqué, cette dernière étant le fruit des efforts concertés menés par le gouvernement de la République du Kenya, la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI), la commission de l’UA et les principaux pays producteurs de films. L’AACC aura pour mission la promotion et l’évolution rapide de l’industrie cinématographique africaine. Elle veillera également sur la mise en place des structures appropriées, au renforcement de la coopération entre les états africains dans le domaine de l’audiovisuel et du cinéma et à la promotion de l’utilisation des expressions audiovisuelles et cinématographiques comme facteurs de développement rapide, de création d’emplois, d’intégration, de solidarité, de respect des valeurs et de compréhension mutuelle afin de favoriser la paix, une image positive de l’Afrique et prévenir les conflits.
On indique que l’industrie de l’audiovisuel et du cinéma compte pour 5 milliards USD dans le PIB continental, employant environ 5 millions de personnes. Avec la poussée actuelle de son développement, cette industrie devrait croître à plus de 20 millions d’emplois et 20 milliards USD dans la contribution annuelle du PIB.

Articles similaires