60e anniversaire de l’armée tunisenne : Instauration d’un partenariat Public-Privé dans le domaine de l’industrie militaire

L’armée tunisienne fête ce vendredi 24 juin 2016 son 60e anniversaire.
Le président de la République Beji Caid Essebsi a annoncé dan ce cadre à la caserne d’El Aouina la création d’une Ecole de renseignement et de la sécurité militaire qui aura pour mission de former des militaires spécialisés selon des programmes et des outils d’accompagnement modernes.
Le président de la République a également décidé l’instauration d’un partenariat Public-Privé dans le domaine de l’industrie militaire avec pour objectif de maitriser les dépenses, préserver les réserves en devises et appuyer l’effort national en matière d’emploi.
En ce qui concerne la valorisation et le développement des régions frontalières et sahariennes, le président a ordonné l’élaboration d’une étude de faisabilité sur la création d’un projet agricole à Borj El-khadhra, gouvernorat de Tataouine.
Parmi les mesures, figurent également la construction de cliniques militaires pluridisciplinaires dans les régions intérieures près des casernes comme celles réalisées au kef et à Tataouine.
Le ministre de la Défense Farhat Horchani a de son coté mis en évidence le rôle de l’Armée nationale dans la garantie de la réussite de la transition démocratique et la consolidation des valeurs de la République et de l’Etat civil ainsi qu’en matière de lutte contre la corruption.
Il a évoqué « l’évolution importante » qu’a connue l’institution militaire après la révolution, suite aux profondes mutations opérées dans le pays, ce qui a obligé l’Armée à changer de méthode de travail et à rénover ses équipements pour contrer la menace terroriste, a-t-il fait observer.
Le ministre a rappelé que son département avait mis en oeuvre un plan d’acquisition d’équipements et accodé un intérêt particulier à la formation et à l’entrainement dans le système d’enseignement militaire.
Farhat Horchani a également souligné le souci d’améliorer la prise en charge sociale du personnel de l’institution militaire. Il a mis l’accent, aussi, sur le besoin de fournir aux blessés et aux familles des martyrs de la nation la prise en charge matérielle, sociale, médicale et psychologique nécessaire.
La cérémonie s’est déroulée en présence du chef du gouvernement, du président du Parlement, des membres du gouvernement, des présidents des groupes parlementaires et des représentants des organisations nationales, en plus des membres du Conseil supérieur des Armées et des cadres militaires en exercice et retraités.

D’après TAP

Articles similaires