Le pôle de compétitivité de Bizerte : une synergie de compétences pour atteindre l’excellence

Le Pôle de compétitivité de Bizerte (PCB) est un projet qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la promotion du secteur agroalimentaire du XIème plan de développemen

C’est un espace intégré qui regroupe 3 éléments essentiels :

  • Le technopôle agroalimentaire
  • Des espaces industriels aménagés et viabilisés
  • Un réseau de partenaires nationaux et internationaux

Le Pôle de Compétitivité de Bizerte s’assigne pour principaux objectifs d’œuvrer à assurer l’accroissement de la compétitivité de l’entreprise en favorisant : 

  • la création de projets innovants et à forte valeur ajoutée,
  • la création de nouveaux emplois,
  • la promotion des exportations,
  • la préservation des parts de marché local,

et ce par la mise en place

  • d’une veille stratégique
  • d’un programme de formation approprié
  • d’un processus continu d’innovation et de transfert technologique.

Le Technopôle Agroalimentaire de Bizerte

 Définition:

Conformément au programme national des Technopôles en Tunisie,des Technopôles en Tunisie, le Technopôle agroalimentaire de Bizerte repose sur 3 piliers:

  • La recherche
  • La formation
  • La production

 Les missions du pôle consistent à : 

  • Accompagner
  • Former
  • Mettre en relation
  • Informer
  • Innover

 Filières Ciblées

Le Technopôle Agroalimentaire de Bizerte cible 9 filières:

  • Huile d’olive
  • Conserves de poissons et produits de la mer
  • Fromages
  • Dérivés des céréales
  • Pommes de terre et dérivés
  • Vins et vinification
  • Plats cuisinés & fruits et légumes
  • Industrie de la tomate
  • Conservation des produits agroalimentaires

 Le technopôle agroalimentaire est organisé autour de trois pôles de compétences :

  •  d’une cellule de veille stratégique (collecte, traitement et diffusion de l’information, construction de réseaux, apport de solutions…)
  •   d’une cellule d’innovation et de transfert de technologie (identification des besoins et proposition de solutions en matière d’innovation et de transfert technologique…)
  •   d’une cellule d’assistance aux jeunes promoteurs (stimulation des opportunités d’affaires entre entreprises, développement de la culture entrepreneuriale et du leadership…)
  •   d’une cellule d’ingénierie de formation(formations complémentaires adaptées au secteur agroalimentaire, sanctionnées par un master, formations courtes en agroalimentaire)

Le réseau du Pôle«AGRO’Tech»

Ce réseau compte actuellement 32 partenaires (24 tunisiens et 8 étrangers) et un premier noyau dur d’industriels composé de 100 entreprises.

Ce réseau favorise le couplage entre les établissements de la recherche et de la formation,d’une part et les industriels, d’autre part.

 Institutions du secteur etOrganismes d’appui Technique

  • La Fédération Nationale del’Agroalimentaire.
  • L’Agencede Promotion de l’Industrie
  • Le Groupement des Industries deConserves
  • Le Centre Technique de l’Agroalimentairede Tunis«CTAA».
  • Le Centre Technique de l’Emballage et duConditionnement de Tunis «PACKTEC»
    Le Centre Technique de la Pomme deterre
  • Établissements de Rechercheet de Formation :
  • L’IRESA, l’INAT, l’ESIAT et l’Institut Supérieur de Pêche et d’Aquaculture de Bizerte;
  • L’ISET de Bizerte ;
  • La Faculté des Sciences de Bizerte;
  • L’Institut Supérieur de Commerce et de Comptabilitéde Bizerte.
  • Le Centre Sectoriel de Formation Professionnelle en Industries Agroalimentaires

 Le vis-à-vis unique : Garant de la qualité

 De par la convention passée avec l’Etat, le PCB est le vis-à-vis unique de tout opérateur. Il offre une assistance permanente et une multitude de services de qualité:

  • Une assistance et une facilitationàla créationde l’entreprise ;
  • Une facilitationàl’implantation du projet (miseàdisposition d’infrastructures de haute qualité: télécommunication, infrastructures de base,préservation de l’environnement..);
  • Un syndic de zone: interface pour garantir la qualité tout au long de l’existence del’entreprise.

Activités du Pôle

Séminaire du lancement du Pôle de Compétitivitéde Bizerte (23 juin 2007)

Séminaire sur la Veille Stratégique & la Formation(27 octobre 2007)

Séminaire sur l’innovation et le transfert detechnologie dans les industries agroalimentaires (29 mai 2008)

Atelier de restitution sur l’étude depositionnement stratégique du Technopôle Agroalimentaire de Bizerte (20 juin 2008)

Séminaire sur l’étude de positionnementstratégique du Technopôle Agroalimentaire de Bizerte (28 octobre 2008)

      Atelier sur la formation complémentaire dans l’agroalimentaire

      Atelier de réflexion sur « L’Organisation et le Développement technologique des filières Agroalimentaires »

      Séminaire de lancement du Mastère Professionnel en Management Agroalimentaire

      Atelier de travail  sur la valorisation des sous-produits de la tomate d’industrie

      Journée porte ouverte « technopôle-filière laitière »

      Journée d’étude sur : Les Agropoles et Technopoles Agroalimentaires dans les pays du Maghreb et partenariat

      Journée de restitution de l’action d’Amélioration de la performance industrielle des  entreprises de la filière des Céréales et Dérivés

      Journée de restitution vers la labellisation des moules et huitres de Bizerte

      Atelier Les clusters : outils de développement du secteur agroalimentaire

Plan_PCB_maquette

Stratégie d’innovation par filière

 Des journées techniques autour des thématiques retenues suivies par des tables rondes afin de cerner au mieux les besoins des opérateurs en matière d’innovation technologique, de formation et d’information.

Des journées techniques ont été organisées

  • Deux sur les produits de la mer en collaboration avec l’IFREMER, Montpellier -Q@limed
  • Deux sur les industries de transformation des céréales
  • une sur la filière de la viticulture
  • une sur la pomme de terre et la figue de barbarie

Instaurer une dynamique collective

Le Technopôle dispose d’une zone de production de 45 ha, située à Menzel Abderrahman et répartie en 107 lots destinés à la location.

LA ZONE D’APPUI

Elle offre :

  • 66 haentièrement aménagés destinés à la vente
    70 lots de 1500 m² à 2 hectares et plus
  • Une ZI nouvelle génération (aménagement de haute qualité selon les normes internationales et environnementales)
  • Un centre de vie, zone hôtelière, espaces verts zone clôturée…
  • Un vis-à-vis unique et un syndic de zone.
  • Des formalités administratives, services d’assistance (recrutement, mise en relation, sources de financement…), gardiennage et maintenance…La zone d’appui dispose également de 100 hectares dont l’emplacement reste encore à déterminer. Les espaces industriels sont appelés à abriter les opérateurs dans différents secteurs d’activités.

1 entreprise implantée (24 MDT)
15 intentions d’implantations (30 MDT)
L’implantation est soumise à un cahier des charges.
La sélection des projets est soumise à des critères stricts tenant compte

  • Du contenu technologique,
  • de l’innovation,
  • de la valeur et de l’importance de l’investissement,
  • du taux d’encadrement,
  • du volume des exportations.

Dans sa composante formation, le TAB abritera bientôt un Centre de formation professionnelle en IAA et disposera  d’un Centre Technique en Agroalimentaire (CTAA) que l’État envisage de créer dans l’environnement immédiat du Technopôle. Les autorités publiques ont d’ores et déjà fait l’acquisition de deux terrains mitoyens destinés à accueillir ces deux centres.
Dans sa composante production, le TAB dispose de 45 ha offrant :

  •   Une zone administrative : siège du PCB et du TAB, bureaux de 16 à 46 m² destinés à la location, 150 places de parking. Une étude est actuellement en cours pour la construction d’ateliers relais.
  •   Un espace de vie et une zone verte de 4,1 ha, des terrains de sport, motel, restaurants…
  •   Un parc IAA

L’INNOVATION peut concerner notamment l’optimisation des procédés de production, la diversification des produits et des emballages, la valorisation des sous-produits, la rationalisation de l’utilisation des ressources, la labellisation des produits, le développement durable…
La composante R&D se base sur un Centre de Ressources technologiques (CRT). Réalisé sur une superficie de 1 ha, il a nécessité des investissements de l’ordre de 4 MDT. Les objectifs qui lui sont assignés concernent

  •   le développement de l’innovation,
  •   le renforcement des compétences

par la mise au service des intervenants d’un important potentiel technologique devant contribuer aux essais sur les procédés de fabrication et les produits ainsi qu’aux besoins de la formation et de la recherche.
Le CRT propose également des compétences et des solutions technologiques…

Articles similaires