Conférence de Lilia Zaouali sur la cuisine arabe : un régal exquis

A la fin du week-end dernier, les deux associations de Bizerte, à savoir l’Amicale des anciens élèves des lycées et l’Association de protection et de sauvegarde du littoral, en constante connivence, ont élaboré à un menu exquis et savoureux, savamment cuisiné par Lilia Zaouali et dégusté sans modération par leurs fidèles adhérents. « La cuisine arabe dans le monde médiéval : une histoire d’amour et de dialogue entre les cultures »
La personnalité et le tempérament de la conférencière ont d’abord contribué à apprécier cette communication relevée de toute les saveurs sucrées, piquantes, fruitées, épicées, salées-sucrées, aromatiques, astringentes, subtiles de tous les plats que les pays de la méditerranées ont pu décliner à travers les siècles depuis le moyen-âge à nos jours.
Mais d’abord qui est Lilia Zaouali, invitée de cette conférence, vite transformée en une sympathique causerie interactive ? Elle est née à Sfax en 1960 mais a grandi « entre le mulet, le poulpe, les oursins …dans le centre de Bizerte ». Sa mère est couturière, son père était mécanicien et ancien combattant contre la colonisation. Lilia Zaouali qui vit à cheval entre « sa » Tunisie, et différents pays d’Europe, est anthropologue et écrivaine couronnée d’un doctorat de la Sorbonne-Paris IV. Elle a enseigné au département de l’ethnologie et des sciences de la religion à l’université de Jussieu (Paris VII) puis à l’Académie américaine Sarah Lawrence de Paris. Lilia Zaouali est assez féconde en publications littéraires et en articles de de tous genres. Mais sa spécialité demeure la culture alimentaire, celle notamment du monde arabo-musulman.
Son ouvrage le plus notoire intitulé « l’islam à table, du moyen-âge à nos jours » (Rome, 2004) s’intéresse à la gastronomie médiévale arabe qui va de Bagdad à Cordoue en passant par Kairouan et Palerme. L’ouvrage, d’abord publié en italien et traduit ensuite en cinq langues sauf en…arabe, propose quelque 143 recettes tirées de quatre kitabs culinaires médiévaux arabes, dont le fameux kitab al-tabikh d’Ibn saggar al-warraq, que l’auteure a étudiés ainsi que des recettes maghrébines contemporaines.

M. Bellakhal

Articles similaires