Marina de Bizerte : les entraves levés, la reprise des travaux seraient imminente

Lors d’un entretien accordé à la radio nationale, M. Mnawar Ouertani, gouverneur de Bizerte a évoqué un certain nombre de projets économiques, touristiques ou environnementaux, en souffrance ou en voie de concrétisation.
Ainsi le projet de construction du nouveau pont suspendu, celui du démarrage en mai prochain de l’assainissement du lac de Bizerte ou encore celui relatif à la reprise du chantier bloqué depuis des années de la marine de Bizerte.
Concernant ce dernier projet, le gouverneur a admis qu’il a pris l’aspect d’un long et mauvais feuilleton. Il a expliqué que plusieurs réunions avaient été tenues, destinées toutes à aplanir les difficultés et à rapprocher les points de vue entre la direction générale de cap 3000, initiateur du projet et les instances administratives locales pour la résolution des différends qui les opposent. Le gouverneur a exprimé sa confiance et annoncé que la reprise des travaux ne sauraient plus tarder après que des solutions définitives ont été adoptées par les différentes parties et que les autorisations de bâtir ont été accordés par les instances municipales de la ville, suite à l’acceptation par la direction générale de la marina d’honorer selon une procédure agréée ses dettes envers la mairie. Le gouverneur a indiqué également que les problèmes liés aux financements du projet ont été résolus avec la banque centrale. De ce fait, a-t-il dit, la balle est actuellement dans le camp de Cap 3000 qui n’a plus d’excuses pour retarder encore davantage les travaux.

M. Bellakhal

Articles similaires