Le Pôle de Compétitivité de Bizerte : animateur de la filière des produits de la mer

Parmi les griefs formulés contre le Pôle de Compétitivité de Bizerte (PCB), lors d’une rencontre organisée par l’IACE, en l’absence de ses responsables, figure celui qui accuse cet organisme de ne point donner au secteur des produits de la mer une place qui devrait être centrale, dans une région où les activités de la pêche sont développées.
Ce reproche n’est pas fondé et on a essayé de faire un mauvais procès au PCB. Car parmi les neuf filières ciblées et retenues comme priorité stratégique figure précisément celle des produits de la mer. Le technopole a commencé à monter autour de la filière produits de la mer des projets de développement collaboratifs en réunissant les acteurs concernés (entreprises et institutions) et en assurant la mise en contact et l’échange avec des structures internationales à travers son réseau de partenaires Agrotech.
A seul titre d’exemple éloquent, le PCB a initié depuis 2008un réseau d’innovation dans la filière de la conchyliculture à Bizerte. Ce réseau réunit des sociétés conchylicoles, des structures d’appui, tel le Groupement interprofessionnel des Produits de la Pêche (GIPP) et des structures de recherche (INSTM). Une initiative destinée à résoudre des problèmes affectant la filière d’élevage des moules et des huîtres dans la région, tels les problèmes sanitaires, le développement de la promotion et de l’exportation, l’amélioration de la commercialisation de ces mollusques dans la région.
En outre, le PCB anime, en collaboration avec ses partenaires un cluster « huîtres et moules de Bizerte » autour d’un projet innovant commun « la labellisation des huîtres et moules de Bizerte ».
A ce jour, deux cahiers des charges ont été élaborés en concertation avec les professionnels. Ils seront, dans un proche avenir, validés et approuvés à l’échelle ministérielle. En outre, dans le cadre d’une ouverture sur le monde professionnel, le Pôle a initié un partenariat entre l’INSTM, le GIPP et la société BDPM, en vue de renforcer la recherche-développement et l’innovation dans le domaine de la valorisation et de la promotion des produits de la pêche et de leurs coproduits.
En vue de promouvoir les produits conchylicoles et d’assurer un développement durable du secteur le PCB s’est associé à l’INSTM en signant des partenariats dans des projets collaboratifs financés par l’UE, BIOVECQ, SECURAQUA, PROMAQUA…
Le développement durable de la conchyliculture à Bizerte est fortement lié au développement du lac de Bizerte. En effet, cette zone est caractérisée par des activités industrielles, agricoles, portuaires et commerciales très variées et très dynamiques : ce qui la rend sujette à des nuisances et dégradations environnementales conséquentes. La pollution du lac de Bizerte a alerté les responsables du ministère de l’environnement et une étude détaillée pour la dépollution intégrale de la lagune a été réalisée. L’objectif global est de déterminer un ensemble d’actions visant à améliorer la qualité des eaux et l’état de ses écosystèmes. En général, le projet, financé par l’UE à hauteur de 90 millions d’euros, vise à déclencher le potentiel économique de la région du lac et surtout pour ce qui est des activités aquacoles et du tourisme.

M. Bellakhal

Articles similaires