Accord ferroviaire franco-tunisien

La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) ont signé, récemment, un protocole d’accord de coopération.
La signature a eu lieu à Tunis en présence de M. Jeau-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères et de MM. Khémaïes Jhinaoui et Anis Ghédira, respectivement ministre des Affaires étrangères et du transport. Il s’agit de faire face aux défis ferroviaires qui se présentent à la Tunisie.
La coopération consiste en la création de joint-ventures, par l’échange d’équipes, l’assistance et l’appui au management ou encore la mise à disposition d’experts et se déclinera dans au moins six domaines de compétences : formation, ingénierie ferroviaire et de la maintenance, activité voyageurs, activité fret et logistique, sûreté, et assistance technique.
Mais d’ores et déjà, les deux compagnies vont démarrer un programme de coopération dans la sûreté, la fraude et les incivilités sur le réseau verré tunisien.
La signature de ce protocole d’accord « permettra l’accompagnement de la SNCFT dans la réalisation de ses projets ambitieux de développement de son réseau ferroviaire », a déclaré Sabiha Derbel, PDG de la compagnie tunisienne.
Investir en Tunisie

Articles similaires