Banque Zitouna : vers la création d’une institution chargée des sukus souverains

/images/articles/Banque_ZitounaForum.jpg

Lors du forum traitant des modèles récents des Sukuks souverains et privés, organisé aujourd’hui, par la banque zitouna, le Président Directeur Général de Banque Zitouna a précisé que « la banque poursuit sur sa lancée et se prépare, pour la période 2016-2020, à mettre en place une nouvelle stratégie et un business plan pour devenir la banque de référence en Tunisie et la banque islamique leader en Afrique ». 

Il a rajouté que « cette stratégie nécessite des ressources stables pour réaliser une croissance équilibrée et respecter les exigences réglementaires de solvabilité ».
Dr Khoja a noté qu’« en l’absence de textes d’application de la loi sur les Sukuks, la banque s’est retrouvée contrainte à puiser dans les textes réglementaires en vigueur de manière à concilier entre les exigences réglementaires et charaïques ». Il a également précisé que « grâce aux efforts consentis par une équipe en interne pluridisciplinaire, la banque a structuré "شهادات الزيتونة " comme premier titre islamique émis en Tunisie et basé sur les titres participatifs approuvés par le Comité Charaïque de la Banque ».

/images/articles/Banque_Zitouna_Forum2.jpg

Ces titres viennent consolider le positionnement de Banque Zitouna en tant que référant en matière de produits innovants et de service de qualité, et le conforter dans son rôle de leader en matière d’ingénierie et de contribution dans la diversification des instruments financiers et l’élargissement de la base des investisseurs.
"شهادات الزيتونة " sont considérées en tant que titres financiers venant consolider les fonds propres de la banque dans l’objectif de soutenir sa croissance. Ces titres ont pu capter des investisseurs institutionnels, banques, sociétés d’assurance, fonds d’investissement, …. avec un rendement attendu de 8% payable sous forme d’une avance et d’un complément selon les résultats réalisés par la banque.
D’un autre côté, la banque ambitionne de contribuer à la structuration des sukuks souverains. Dans ce cadre et avec l’appui de la Banque Islamique de Développement, Banque Zitouna compte présenter lors du Forum un nouveau modèle de sukuks souverains développé par une équipe d’experts charaïques, juridiques et financiers et apportant une réponse aux problématiques posées, ayant retardé la première émission souveraine en Tunisie.
Il est à préciser que les sukuks souverains constituent une pratique courante dans des pays musulmans et autres non musulmans. La Grande Bretagne a émis en 2014 un emprunt sous forme de sukuks. Au même titre, la Côte d’Ivoire a émis en 2016 des sukuk souverains de 244 Millions de US $.

Articles similaires