VAN LAACK Tunisie s’ouvre sur son environnement sociétal et environnemental

/images/articles/Van-Laack-Tunisie.jpg

L’entreprise allemande Van Laack Tunisie, solidement implantée à Bizerte depuis une quarantaine d’années est l’exemple type de l’entreprise responsable.
Socialement responsable selon le concept admis sur la base d’une amélioration de la société et de l’environnement. 

Une contribution, ou responsabilité entrepreneuriale qui s’exprime vis-à-vis des salariés, certes, mais également et généralement de toutes les parties prenantes concernées par l’entreprise.
Les actions de Van Laack Tunisie sont bien nombreuses pour être rapportées ici. Quelque quarante années d’intégration dans le tissu social et de large ouverture sur l’environnement permettent naturellement de grandes opportunités d’agir, pour peu qu’on le veuille. Et la direction générale de cette entreprise n’a jamais failli à ce qu’elle a constamment considéré comme devoir envers la population qui évolue dans sa sphère.

/images/articles/Couverture-Van-Laack.jpg

Les actions sociales ont touché les salariés et leurs familles, ainsi que des interventions dans les établissements scolaires à proximité ou plus lointains. Mais ces actions matérielles, plus nombreuses qu’on ne pense, ne peuvent occulter des objectifs autrement intellectuels : formation professionnelle, cela va sans dire, mais le souci affiché par Ghazi El Biche, directeur général, de parfaire le niveau de culture de son personnel.
La surprise était grande de relever que le personnel de Van Laack Tunisie avait été, en cet après-midi du mercredi, convié pour une séance de présentation et de dédicace par, Abdelaziz Belkhouja de son livre « 14 janvier : l’enquête ». Une initiative louable qui a suscité les satisfactions de l’auteur et des auditeurs venus découvrir cet ouvrage dont le but était une contribution de ses auteurs, Abdelaziz Belkhouja et Tarak Cheikhrouhou, à jeter davantage de lumière sur les événements du 14 janvier. Les débats qui ont suivi et la qualité des interventions doivent inciter M. El Biche d’intensifier ces actions envers ses employés et de faire de ces initiatives socio culturelles une réalité vivante dans le quotidien deson entreprise.

M. Bellakhal

Articles similaires