Tunisie : le service militaire, un moyen pour contribuer à réduire le chômage

/images/articles/Service-Militaire-Tunisie.jpg

Le ministère de la Défense s’est engagé à ce que le service militaire soit un moyen pour contribuer à réduire le chômage et à créer des emplois, a indiqué, le ministre de la Défense, Farhat Horchani.

Cet engagement vise à appuyer les efforts de l’Etat en matière de lutte contre le chômage, précisément dans les régions marginalisées, les plus touchées par le problème du chômage et du terrorisme.
Lors d’une séance d’audition devant la Commission parlementaire de l’organisation de l’administration et des affaires des forces porteuses d’armes, le ministre a indiqué que 7155 personnes bénéficieront d’une formation dans les écoles militaires.
Quelque 400 autres (médecins, ingénieurs et techniciens supérieurs) seront recrutés par l’institution militaire et suivront, aussi, une formation, a-t-il ajouté.
Le ministre a indiqué que l’Armée nationale dispose de centres de formation professionnelle à Tunis et dans d’autres régions du pays, relevant que son département s’engage à former 3500 jeunes dans ces centres.
Un programme de formation professionnelle dans le domaine de la plongée est programmé en 2017, a-t-il dit.
Le ministre de la Défense a, par ailleurs, précisé qu’outre son rôle dans la lutte contre le terrorisme, l’Armée assume un rôle important en matière d’aménagement, de boisement et de réhabilitation de plusieurs sites, citant, à ce propos, le projet Rjim Maatoug au Sud tunisien.
Il a indiqué qu’un second projet de développement sera mené par l’Armée avec le concours de l’Italie dans cette région.
Il consiste en la plantation de palmiers-dattiers dans des zones désertiques au sud de Rjim Maatoug avant de les céder aux habitants pour exploitation.
Le ministre a, par ailleurs, relevé que les unités de l’Armée ont construit une frégate répondant aux normes internationales et dotée d’un système de contrôle intégral et d’une propulsion hydraulique.
Il a ajouté que l’institution militaire s’apprête, également, à construire trois avions, dans le cadre du partenariat public- privé.

D’après TAP

Articles similaires