Efforts de réhabilitation des espaces verts à Bizerte, et après ?

/images/articles/Place-Bougatfa-Bizerte.jpg

Les citoyens soucieux de propreté et d’esthétique ont relevé avec énormément de satisfaction l’aménagement, à la cité résidentielle d’El B’hira, de trois jardins publics, plantés et enclos. 

Une mesure qui devrait protéger ces espaces verts des probables déprédations humaines et animales, puisque ces satanés troupeaux de vaches errantes continuent de narguer autorités et citoyens, en venant fourrer leurs naseaux dans les conteneurs de détritus maintenus à proximité.
Une bonne nouvelle nous est venue de la délégation de Bizerte-nord suite à la tenue d’une réunion de travail, présidée par la très dynamique déléguée Wafa Ben Arif. Autorités locales et diverses associations se sont engagées à consolider cet effort d’élimination des « points noirs » et de réhabilitation des espaces verts et fleuris dans le chef-lieu de la région. Aussi, décision a été prise de réaménager les deux squares de Bougatfa et du Commandant Béjaoui, situés au centre-ville.
Deux lieux à forte symbolique historique qui se trouvent actuellement dans un état lamentable, envahis par des hordes de vendeurs informels de bric et de broc qui confèrent aux lieux un aspect repoussant, sale et nauséabond.
Est-il besoin, en l’occurrence, de louer cet effort tardif mais de rappeler qu’aucune initiative de ce genre ne saurait réussir si elle n’est pas assortie de mesures autant administratives que citoyennes où l’aspect répressif devrait être envisagé et sévèrement appliqué. Si tant est que l’on cherche réellement à promouvoir la qualité esthétique dans nos villes.

M. Bellakhal

Articles similaires