60 patrons algériens voient leurs fonds bloqués par la Tunisie !

/images/articles/Business-man.jpg

Les autorités tunisiennes viennent de procéder au gel des avoirs financiers d’une soixantaine d’hommes d’affaires algériens.

Selon une dépêche rapportée par « mondafrique.com », depuis des années, ces derniers avaient pris l’habitude de traiter avec les banques tunisiennes. Ces nouveaux riches qui ont prospéré depuis le printemps arabe en 2011 sont très liés aux réseaux de la contrebande transfrontalière qui rapporte chaque année des centaines de millions d’euros. Mais avec la chute du baril de pétrole, l’Algérie a besoin de nouvelles ressources. Le fisc algérien s’est mis récemment à pourchasser ces fortunes colossales qui transitent par le secteur informel.
Après une gentille amnistie fiscale, les autorités algériennes ont élevé le ton et menacé de dévaluer leur monnaie. Or les hommes d’affaires algériens ont impérativement besoin d’un dinar algérien fort pour l’échanger à bon compte contre le dinar tunisien, puis le placer. La vindicte des autorités algériennes les a poursuivis jusqu’en Tunisie où ils n’étaient plus à l’abri d’une coopération judiciaire entre Tunis et Alger.
Du coup, ces businessmans ont transféré une partie de leurs avoirs tunisiens vers des banques établies à Dubaï (un paradis fiscal qui n’entretient aucune coopération judiciaire avec l’Algérie). Ainsi, le gel de leurs fonds met fin à ce beau rêve d’un exil fiscal doré à Tunis, a ajouté la même source.

D.M

Articles similaires