Le 20 février 2016, inauguration du marché de gros de Menzel Bourguiba

/images/articles/Mohsen-Hassan-Ministre-commerce-Bizerte.jpg

En visite de travail au gouvernorat de Bizerte, M. Mohsen Hassen, ministre du commerce, a exprimé sa déception pour les résultats de la première étape du programme national de réorganisation des circuits de distribution annonçant que son département se penche actuellement sur la préparation de la seconde étape de ce programme dont le démarrage est prévu au cours du prochain trimestre.

 Ce programme est financé par le gouvernement français et devra bénéficier du soutien des collectivités locales et des conseils régionaux. Ce programme prévoit une consolidation des circuits de distribution organisés afin de pouvoir contrôler les prix et garantir les approvisionnements réguliers des marchés en denrées alimentaires fraîches.
Selon le ministre, le ministère œuvre pour le maintien des prix courants et la régularité des approvisionnements, soulignant que « les taux d’inflation en Tunisie sont raisonnables », ayant chuté de 0,6 point à fin janvier grâce, a-t-il dit, aux efforts conjugués de toutes les structures ministérielles et des organismes nationaux de l’UTICA et de l’UNAP.
Les commerces anarchiques, a déclaré le ministre, constituent un phénomène national qui nécessite une mobilisation commune et un traitement urgent faisant remarquer que 50% des produits commercialisés le sont dans les circuits informels. A ce sujet, a dit M. Mohsen Hassen, le ministère a initié et mis en application une campagne nationale qui couvrira toutes les régions du pays. Evoquant la contrebande, le ministre a indiqué que l’économie tunisienne ne pourra plus supporter cette pratique et annoncé la réunion le 16 février de la commission nationale de lutte contre ce phénomène en vue d’établir une stratégie nationale de lutte contre la contrebande. Le ministère, a-t-il précisé, privilégie les solutions alternatives aux moyens strictement répressifs, tels que l’implantation de zones de libre-échange aux frontières.
Au cours de cette visite, le ministre a inspecté les marchés SlaheddineBouchoucha de fruits et légumes, le marché aux poissons de Bizerte et écouté les doléances des commerçants et des citoyens. Il a également rendu visite au chantier du marché de gros de Menzel Bourguiba, un projet au coût de 1,151 MD, dont l’inauguration est prévue pour le 20 février. Sur le chemin du retour, le ministre s’est arrêté à la nouvelle centrale laitière Natilait, sise à Utique, réalisée par un promoteur grâce à des investissements de 20 MD et employant 200 personnes.

M. Bellakhal

Articles similaires