Google rejoint les Anonymous dans sa guerre contre Daesh

Google_Tunisie.jpg

Après les mystérieux hackers d’Anonymous qui ont pris le pari d’engager une lutte sans merci contre DAESH, le groupe terroriste semble avoir trouvé un nouvel ennemi déclaré qui a annoncé des mesures de lutte contre la radicalisation sur Internet. Google, puisque c’est lui qui déclare la guerre à l’EI. Il est soutenu et aidé en cela par Facebook et Twitter.

Le moteur de recherche déclare ainsi la guerre à DAESH via un plan de lutte contre la propagande jihadiste, rapporte le quotidien d’information britannique The Telegraph. Le plan de Google consisterait à rediriger les recherches « pro-Daesh » vers des sites luttant contre la radicalisation en ligne. C’est que, explique-t-on, parmi les recrues de l’EI, nombreuses sont celles qui ont été endoctrinées derrière leur écran.

L’on rappelle qu’en 2014, Google avait fait retirer quelque 14 millions de vidéos, dont certaines pour propagande, de sa plateforme YouTube. Selon Yahoo News, Facebook a pour sa part développé au moins 5 cellules dédiées à la lutte contre le terrorisme. Le réseau social travaille, selon la source, en collaboration avec des imams pour aider à la déradicalisation.

De son côté, Twitter (320 millions d’utilisateurs) annonce avoir supprimé plus de 10 000 comptes ouvertement jihadistes e qu’il emploie plus d’une centaine de personnes pour s’occuper du contenu inapproprié.

M. Bellakhal

 

Articles similaires