Tunisie : Al Horra, nouveau bloc parlementaire de 22 députés démissionnaires du bloc de Nidaa Tounes

/images/articles/ARP_01-2016.jpg

L’annonce de la constitution d’« Al Horra », troisième bloc parlementaire à l’Assemblée des Représentants du Peuple, a suscité mercredi des tentions et perturbé la réunion du bureau de l’ARP.

« Le nouveau bloc parlementaire ‘’Al-Horra’’, qui se compose de 22 députés démissionnaires du bloc de Nidaa Tounes à l’ARP, a vu le jour malgré l’opposition du président du bloc de Nidaa tounes Mohamed Fadhel Ben Omrane », accuse Abada El-Kefi, un des membres de Al-Horra, dans une déclaration à la presse.
Concernant la répartition des responsabilités au sein des blocs, El-Kefi a indiqué que son bloc a décidé de maintenir la situation actuelle afin de ne pas entraver l’action des commissions parlementaires.
Selon el-kefi, cette proposition a été "rejetée" par le président du bloc de Nidaa Tounes qui aurait menacé d’opérer un changement à la tête de la commission de la législation générale présidée actuellement par Abada El-Kefi.
Le député du bloc Al-Horra a aussi indiqué que le bureau de l’ARP a évité de se prononcer concernant la possibilité d’une nouvelle redistribution des commissions en fonction de l’importance des blocs parlementaires.

Investir En Tunisie

Articles similaires