Tunisie : Moez Joudi clashe Chedly Ayari…ministre depuis 1969 !

Dans un poste publié mardi soir 05 janvier sur sa page Facebook, l’économiste Moez Joudi est revenu sur les dernières déclarations faites par le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari, qui a appelé à mettre fin à la diabolisation des dettes extérieures, toute en soulignant la nécessité pour l’Etat de recourir à l’endettement extérieur (lire notre article).

Moez Joudi a indiqué que l’Agence de notation Japonaise R&I vient de dégrader la notation souveraine de la Tunisie de BBB- à BB+ avec perspective négative. « Le très ‘‘valeureux’’ Gouverneur de la BCT, au lieu d’être transparent et d’annoncer cette mauvaise nouvelle, continue à tromper les médias et le peuple en se ‘‘vantant’’ des réserves en devises de 127 jours, tout en oubliant de mentionner que ces réserves sont alimentées en bonne partie par des crédits extérieurs contractés avec des taux d’intérêts conséquents et en oubliant aussi de rappeler que le dinar tunisien s’est beaucoup déprécié ces dernières années et que, si on revient à des cours de référence, le niveau des réserves en devises seraient bien en-deçà! », a-t-il ajouté.
Commentant la prolongation du mandat de Chedly Ayari à la tête de la BCT, Moez Joudi rappelle que ce dernier est «ministre depuis 1969, au temps où Charles-de-Gaulle était encore au pouvoir en France». «C’est vrai qu’au passage, il vient juste de se rappeler que l’argent sale, qui est rentré par milliards dans les caisses de certaines associations douteuses, a échappé au contrôle et au filtre de la BCT!», a-t-il encore précisé.

M.Kh

Articles similaires