Tunisie : la décision de suspendre les activités de l’association Shams provoque la colère des internautes

Dans une note publiée lundi soir sur sa page Facebook, l’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie a annoncé la suspension de ses activités pour 30 jours.

« L’association Shams a reçu aujourd’hui le 04/01/2016 une notification par huissier de la part du chargé du contentieux de l’Etat d’une ordonnance sur requête décidant la suspension de ses activités pour 30 jours », peut-on lire. Le motif avancé pour cette suspension est le non-respect des principes de l’Etat de droit.
Suite à cette annonce, une vague d’indignation a envahi la page Facebook de l’association. Les internautes ont dénoncé cette décision et affiché leur soutien à Shams.
« Bienvenue à Tounesten ! Le pays des hypocrites et des schizophrènes ! Nous continuerons à exister et à vivre notre sexualité normalement, et l’article 230 sera abrogé tôt ou tard … », a indiqué un facebooker.
« Ils n’ont jamais pensé à suspendre les activités du parti extrémiste et anti république comme Ettahrir !! », a ajouté un autre.
« Je n’approuve ni désapprouve les objectifs de cette association, mais je défends les droits reconnus par la constitution; à savoir: les droits personnels », a commenté un autre facebooker.
« Pourquoi ne pas lancer une pétition sur le net ? Au nom des droits de l’homme ! », lit-on sur la page FB de Shams.

M.Kh

Articles similaires