Des hackers islamistes tunisiens piratent des sites français

Le groupe de pirates islamistes "Tunisia Fellaga team" s’attaque une nouvelle fois aux sites français.

Après avoir notamment piraté l’ancien site du ministère de l’Emploi, et le nouveau site du ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi, les hackers s’en prennent aux sites de la police municipale et de la mairie de Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne. Ils ont également piraté, hier, vendredi 01er janvier 2016, le site de l’université Paris-Diderot et celui de l’université de Reims, rapporte les médias français.
Sur les sites hackés, toujours la même présentation : le logo d’un homme portant un keffieh noir, un aigle noir à sa droite et le drapeau de la Tunisie à sa gauche. Ces pirates tunisiens se réclame de la "cyber résistance en Tunisie", mais précisent bien qu’ils ne sont pas affiliés à l’Etat islamique. Ils disent "déclarer la guerre à la France", présenté comme un pays "anti-musulmans". Sur les pages d’accueil piratées figurent de nombreuses photos de crimes commis contre les musulmans dans différents pays du monde : Nigeria, Centrafrique, Palestine, Syrie, etc.
Sur sa page Facebook, "Tunisia Fellaga team" liste tous les sites attaqués le 1er janvier, une soixantaine au total, notamment en Russie et au Brésil.

Investir En Tunisie

Articles similaires