Tunisie : la BCT met en garde les professionnels du tourisme contre tout dépassement de quota sur leurs activités out-going

Dans un communiqué rendu public, la Banque Centrale de Tunisie tient à rappeler que le quota des transferts au titre de frais de séjours à l’étranger engagés par les agences de voyage n’a été instauré que depuis 2006 avec une enveloppe de 10millions de dinars, en vue de permettre à ces dernières de s’adonner à l’out-going à titre accessoire et en complément à leur activité principale de prospection du tourisme tunisien auprès des étrangers (in-coming), laquelle activité est pourvoyeuse de devises.

Ce quota vient en fait s’ajouter aux diverses allocations prévues par la réglementation de change et qui permettent aux citoyens de voyager aussi bien pour le tourisme (allocation touristique de 6000 dinars par an), que pour les affaires (AVA pouvant atteindre 500 mille dinars par an selon l’activité).
La Banque Centrale de Tunisie précise à ce titre, que tout en étant dans son rôle de gestionnaire des ressources en devises qui se font de plus en plus rares eu égard à la conjoncture difficile, elle ne fait que respecter la décision du conseil ministériel de décembre 2014 qui a relevé ledit quota à 20 millions de dinars au titre de l’année 2015 et a instruit le Ministère du Tourisme en vue de réaliser une étude permettant d’arrêter la politique de l’Etat en matière de voyages organisés. Ce quota a été porté à la connaissance de la profession (FTAV) en vue d’avertir ses membres contre toute prise d’engagements au-delà de l’enveloppe allouée.
Aussi, en attendant le résultat de l’étude déjà entamée et en application de l’article premier du code des changes interdisant toute prise d’engagement dont découle ou pourrait découler un transfert en dehors du cadre de la liberté, la BCT ne peut-elle autoriser des transferts irrégulièrement engagés.

Investir En Tunisie

Articles similaires