Tunisie: L’UMA lance sa banque commune après 25 ans de retard

La Banque Maghrébine d’Investissement et de Commerce Extérieur (BMICE), dotée d’un capital initial de 150 millions de dollars (plus de 305 millions de dinars), sera officiellement lancée, lundi 21 décembre 2015, à Tunis, après 25 ans de retard.

Une réunion de l’Assemblée générale constitutive de cette banque est prévue, lundi, à Tunis en présence du chef du gouvernement, Habib Essid, du ministre des affaires étrangères Taieb Baccouche, des gouverneurs des banques centrales maghrébines, des ministres des Finances et de hauts responsables des Etats membres de l’UMA.
L’institution bancaire, qui siègera à Tunis, financera des projets d’investissement, de développement et d’infrastructure en Tunisie, au Maroc, en Algérie, en Mauritanie et en Libye.
Elle entend également instaurer une économie intra- maghrébine à travers le renforcement des échanges commerciaux et de la circulation des biens et des capitaux entre les pays de l’UMA.
Une mesure qui minimisera le coût du Non-Maghreb et aidera à promouvoir un taux des échanges intra-maghrébins, estimé à peine à 3%, selon une étude réalisée par la Banque mondiale.
D’après un rapport du FMI, les IDE (investissement directs étrangers) intra-maghrébins représentent moins de 1% du total des IDE de la zone, reflétant ainsi la faible intégration commerciale entre les 5 pays du Maghreb.
Après des années de report, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des Etats membres de l’UMA vont pouvoir, enfin, signer l’acte de naissance de cette institution, lequel aurait du être signé en 2000, mais a été retardé à plusieurs reprises.
L’accord pour la création de la BMICE a été signé entre les autorités des cinq pays lors de la cinquième conférence régionale sur l’intégration économique maghrébine, qui s’était tenue, en janvier 2013, dans la capitale mauritanienne, Nouakchott.
Les pays maghrébins avaient depuis entamé le processus avec l’appui des institutions internationales telles que la Banque Mondiale et le FMI et l’Union des banques maghrébines qui ont financé les études techniques et les études de faisabilité.
D’après des sources tunisiennes et maghrébines, le président du Conseil d’Administration de la BMICE sera un représentant de l’Algérie alors que la direction générale de la banque sera assurée par un Tunisien, dont le nom n’a pas été encore révélé.
Selon le principe de rotation adopté, le mandat pour la direction générale de l’institution est fixé pour 3 ans pour le premier et 4 ans pour le second.
Les détails de la composition du Conseil d’administration de la BMICE et le nom du directeur général de la banque seront, probablement, annoncés mardi 22 décembre 2015, selon une source de la BCT.

Investir En Tunisie / d’après TAP

Articles similaires