Tunisie : Trêve d’inconscience pour les entreprises de travaux publics

Nous avions sur ces mêmes colonnes (voir notre article du 8/12/2015) évoqué l’irresponsabilité et la nonchalance manifestées par les entreprises de travaux publics après l’effondrement de planchers et d’un plafond à l’ENIB de Bizerte et au lycée Habib Thameur de la même ville.

 nous avions même reproché aux services compétents une réception des travaux pour le moins complaisants. Cette irresponsabilité vient d’être illustrée encore une fois par un incident tragique dont la victime est le gardien de but du CAB, une grave blessure lui a été infligée lors des entraînements sur le terrain du 15 octobre par un objet métallique abandonné sur l’aire des entraînements et de jeu par les ouvriers de l’entreprise. Abstraction faite de la gravité de la blessure du jeune joueur, il est plus que jamais urgent de mettre ces entrepreneurs face à leur responsabilité civile et de les rappeler au respect des règles les plus élémentaires de la protection d’un chantier, de la sauvegarde de la sécurité des ouvriers, pendant et surtout après la fin des travaux. Il est certain que si l’on continue à user de condescendance envers ces gens et si, pour des économies de bouts de chandelles, l’on accepte d’attribuer les marchés à des incompétents, l’on n’a pas fini de déplorer des accidents à la gravité croissante.

M. Bellakhal

Articles similaires