Le ministère de l’Industrie avait bloqué l’adhésion de la Tunisie à une initiative pour la transparence

ministere-de-lindustrie.jpgLe ministère de l’Industrie avait bloqué l’adhésion de la Tunisie à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE)”, a déclaré, mardi 15 décembre 2015, Mohamed Ghazi Ben Jmiî, coordinateur national de la Coalition tunisienne pour la transparence dans l’énergie et les mines (CTTEM).

L’Initiative comporte un nombre de conditions, dont certaines obligent les pays adhérents à communiquer les contrats et les données relatives au secteur de l’énergie et des mines et aussi à la production et aux revenus de ce secteur, a-t-il développé.

« C’est pour cette raison que le ministère de l’Industrie avait refusé d’aller de l’avant dans le processus d’adhésion, annoncé par le gouvernement de Hamadi Jebali », a encore accusé Mohamed Ghazi Ben Jmiî, lors d’une conférence de presse tenue, mardi au siège du syndicat des journalistes tunisiens (SNJT).

Il a présenté, à cette occasion, la coalition et aussi des feuilles de route qu’elle a élaborées concernant le Grand Tunis, les gouvernorats de Gafsa (données environnementaux et sanitaires), Gabès, Tataouine (développement local) et Médenine. Le responsable a souligné la nécessité de procéder à un contrôle technique et financier du secteur des hydrocarbures par des experts et spécialistes dans le domaine de l’énergie et des mines.

Evoquant l’article 13 de la constitution, qui engage le gouvernement à soumettre les contrats à une commission spécialisée à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), il a fait remarquer que “le gouvernement travaille avec un rythme très ralenti pour l’application de ces articles”.

Ben Jmiî a ainsi recommandé l’amendement de certaines lois en vigueur dans le domaine des mines et des hydrocarbures et aussi la réglementation de l’exploitation des sources non conventionnelles.

La Collision tunisienne pour la transparence dans l’énergie et les mines regroupe plusieurs associations dont l’Association Tunisienne de Transparence dans l’Energie et les Mines (ATTEM), l’association “Kolna Tounes” (Nous sommes tous la Tunisie), l’association “Développement sans frontières”, l’Association du bassin minier pour l’investissement et le développement à Om Laarayes.

Créée le 12 novembre 2013, cette coalition s’est fixée pour objectif de consacrer les principes de la transparence et de la bonne gouvernance en unifiant les actions de toutes les associations et les experts actifs dans le secteur minier, la finalité étant d’aider à mettre en des mécanismes facilitant l’accès aux données et informations sur le secteur des hydrocarbures.

Investir En Tunisie, d’après TAP

Articles similaires