Van-Laack Tunisie : une success story qui incite à investir en Tunisie, estime l’ambassadeur d’Allemagne

Parmi les étapes les plus importantes de sa visite de travail à Bizerte, l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, M. Andréas Reinicke, était l’invité de Van Laack Tunisie.

 
Une visite incontournable si l’on considère que cette entreprise est le parfait exemple de la success story. Que l’on en juge ! Une quarantaine d’années de présence en Tunisie, exclusivement à Bizerte, de multiples extensions motivées par l’important développement de sa production et de son chiffre d’affaires. Des extensions qui ont eu leur inévitable corollaire d’augmentation du personnel ouvrier. Celui-ci, bien pris en main, encadré et formé a vite fait d’assimiler le « travail à l’allemande », fait de discipline, de rigueur et de travail bien fignolé. Le résultat en est aujourd’hui et sans doute demain, l’instauration d’un climat de paix sociale estimable et une détermination du personnel, à tous les échelons, de sauvegarder cet acquis inappréciable, de veiller à rester au top et de constituer un modèle pour les autres entreprises, qu’elles soient locales ou étrangères.
Ce sont là quelques-unes des raisons qui font qu’une visite à Van Laack Tunisie s’impose et enrichit un programme.
Entreprise allemande au summum de sa réussite, elle a normalement été une destination de l’ambassadeur d’Allemagne qui était venu, à l’invitation de M. Ghazi El Biche, directeur général, se rendre compte de visu de la préservation par l’entreprise de son statut d’entreprise modèle et du bon climat social qui y règne. Et M. Dr. Reinicke n’a point manqué de le relever, dans ses déclarations à la presse, que Van Laack Tunisie est un exemple parfait des investissements rentables et structurants qui illustre la bonne qualité des rapports de coopération et de partenariat entre l’Allemagne et la Tunisie et qu’elle constitue une forte motivation pour les éventuels investisseurs allemands. La réussite éclatante de Van Laack Tunisie, qui se consolide sûrement et continuellement dans la paix sociale, doit être un message pour les promoteurs allemands pour venir investir en cette Tunisie nouvelle où les compétences sont légion et où transparaît le désir de travailler pour sortir le pays de sa crise.

M. Bellakhal

Articles similaires