Tunisie-La présidence du gouvernement: l’ère de la soumission des médias est révolue

La présidence du gouvernement a publié, ce lundi 23 novembre 2015, un communiqué dans lequel elle réitère sa détermination à garantir le droit des journalistes à exercer leur profession en fonction de son éthique et ses normes.

La présidence du gouvernement insiste sur son engagement à ne poursuivre en justice aucun journaliste pour son opinion ou ses idées, et à faire la distinction entre la faute professionnelle et la faute objet de poursuite pénale.
A cet effet, la présidence du gouvernement précise que donner l’ordre de poursuivre en justice toute partie révélée par l’instruction comme étant impliquée dans la diffusion de scènes relatives au jeune martyr Mabrouk Soltani, ne relève pas du manque de professionnalisme, mais s’inscrit dans le cadre de la recherche de la vérité et des circonstances dans lesquelles la diffusion des images en rapport avec l’acte terroriste, a eu lieu.
La présidence a aussi précisé que l’ère pendant laquelle on soumettait le secteur de l’information et de restreindre la liberté de presse est révolue.
Toutefois, la présidence du gouvernement exhorte tous les journalistes et les communicateurs à respecter les exigences de la guerre contre le terrorisme et à traiter avec prudence les actes terroristes. Le but est de n’entraver ni les efforts des unités militaires et sécuritaires ni ceux des parties concernées directement par cette lutte, ce qui contribue à assurer la mobilisation nationale pour lutter contre le terrorisme et l’éradiquer.

D’après communiqué

Articles similaires