Assaut à Saint-Denis : une femme kamikaze s’est fait sauter

Une fusillade a eu lieu mercredi matin 18 novembre à Saint-Denis, au nord de Paris, lors d’une intervention policière antiterroriste dans le cadre de l’enquête sur les attentats parisiens.

Selon les médias français, de nombreux échanges de coups de feu ont été entendus. Trois terroristes présumés auraient perdu la vie dans l’opération, dont une femme. Elle est morte après avoir actionné sa ceinture explosive au cours du premier assaut donné par les forces de polices mercredi aux alentours de 4h20. Le parquet de Paris a confirmé son décès. «Elle a activé son gilet explosif au début de l’assaut», a expliqué le parquet. C’est la première fois en France qu’une femme meurt en martyr au nom d’une idéologie.
Notons ainsi que l’organisateur présumé des attentats de Paris, le jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, est la cible de l’assaut de la police antiterroriste en cours à Saint-Denis.

D.M

Articles similaires