Attaques kamikazes à Paris : au moins 120 morts et 200 blessés dont 80 gravement

François Hollande a décrété l’Etat d’urgence sur l’ensemble du territoire français et le rétablissement des contrôles aux frontières suite à une série de six attentats  terroristes simultanées qui ont frappé Paris et la banlieue parisienne, dans la soirée du vendredi 13 novembre 2015.

Au moins 120 personnes ont été tuées et plus de 200 blessées dont 80 gravement. Les attaques sont survenues à plusieurs endroits de la capitale parisienne. Au stade de France d’abord où se déroulait le match France-Allemagne auquel assistait le président Hollande  qui a été évacué après que deux kamikazes ont actionné leurs ceintures de sécurité. La salle de concert du Bataclan, des restaurants, des cafés ont  également été visés par sept attaques presque concomitantes.
Au Bataclan, plus de 80 personnes ont été tuée lors de l’attaque. L’assaut a été donné par les forces de l’ordre après plus de deux heures de prise d’otages. Le préfet de police a annoncé la mort de quatre policiers lors de la prise d’assaut donné au Bataclan. Sept des huit assaillants se sont fait exploser, le huitième a été tué par les forces de police. Le procureur a ouvert une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et annoncé que des terroristes pourraient être en fuite. La presse du monde entier titre sur les attentats survenus à Paris, alors que des messages de soutien affluent de toutes parts.
Dans une allocution adressée aux Français, François Hollande a dit que la France allait mener le combat et qu’il sera impitoyable. « Les terroristes doivent être certains qu’il y aura en face d’eux une France déterminée », a affirmé le président français.

M. Bellakhal
 

Articles similaires